Découvrez cette nouvelle règle absurde en Corée du Nord

Savez-vous qu’en Corée du Nord, il est interdit à quiconque de porter un jean ? Ce pays qui est connu comme la nation la plus fermée au monde regorge de lois assez absurdes quand on les compare à celles de notre quotidien. Vous souhaitez découvrir ce nouvel univers d’encadrements juridiques insolites ? Voici des interdictions aussi étonnantes les unes que les autres dans le pays de Kim Jong-Un. 

Porter un jean

Le port de certains vêtements considérés comme promouvant l’impérialisme américain se trouve strictement interdit en Corée du Nord. Les jeans figurent justement selon Kim Jong-Un parmi cette catégorie d’habits à renier. Peut-être faudrait-il éclairer le président sur le fait que la Chine apparaît de nos jours comme le premier exportateur de jeans.

Lire également : Top 4 des destinations pour voyage à petit budget

Dans tous les cas pour l’instant, toute personne désobéissant à cette règle encourt la peine de mort. N’en soyez pas surpris, le monde regorge de pays vivant sous de féroces dictatures. Trouvez davantage d’informations sur les pratiques de ce type ainsi que bien d’autres nouvelles urgentes de la planète en vous rendant sur l’actualité du monde. Nous vous apportons les informations à chaud et de manière fiable.  

Froisser un journal

Une autre interdiction tout à fait insolite en Corée du Nord concerne le fait de froisser un journal. En réalité, si vous pliez un journal portant la photo du président ou de l’un ses prédécesseurs, vous commettez une infraction. Celle-ci sera aussi sanctionnée par la peine de mort.

A lire en complément : Le Miracle de La Grossesse de Lisa Olson

Attention donc à ne pas commettre ce qui se désigne comme « un énorme crime » de manque de respect. Précisons que toujours dans cette optique, personne dans le pays ne peut porter le même prénom (Kim) que le chef de l’État.

Pratiquer une religion

Si vous pensiez avoir tout vu avec les interdictions précédentes, sachez que vous êtes encore loin du compte. En Corée du Nord, il est interdit de pratiquer une religion. La seule divinité reconnue se résume à la personne du président et rien d’autre. Si vous refusez de vous conformer à cette règle, vous risquez le bannissement, l’emprisonnement ou la déportation dans une contrée isolée. Il existe pourtant une liberté religieuse théorique dans la constitution du pays.

Avoir une voiture, choisir son métier

Si vous n’êtes pas un membre influent du parti communiste ou un grand ami de Kim Jong-Un, disposer d’une voiture en Corée du Nord ne fait pas partie de vos prérogatives. Vous pourrez vous déplacer à pied, à vélo ou via les transports communs. Il faut dire que cette absence de circulation des véhicules motorisés rend le pays assez calme.

Choisir son métier ne constitue pas non plus une option dans le pays. Les jeunes se trouvent obligés d’exercer les mêmes métiers que leurs parents en tant que relèves pour des jobs assignés par l’État. Autrement dit, si votre papa est ouvrier, vous deviendrez pareillement ouvrier sans droit à la retraite.

Accéder à internet

Pour couronner le tout, en Corée du Nord, quasiment personne ne peut accéder à internet. Rien que pour acquérir un ordinateur, il vous faut obtenir une autorisation spéciale souvent délivrée aux rares membres de l’élite. Pas donc de Facebook ni de WhatsApp, YouTube…

Show Buttons
Hide Buttons