moteur-brushless

Les différents avantages du moteur brushless

moteur-brushlessCes dernières années, les moteurs brushless ont connu un véritable engouement dans de nombreux secteurs aussi variés que le modélisme, les voitures électriques, les vélos électriques, les disques durs ou encore dans la robotique. Mais pour le consommateur lambda, ce type de moteur est une véritable énigme. Quelles sont ses particularités et ses avantages ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet article.

Le moteur brushless: définition

Le concept de moteur brushless (“sans balais”) est relativement simple puisque, par rapport à un moteur standard (dit “brushed”), les aimants et l’emplacement des bobines sont inversés. Le rotor se compose en effet d’un ou de plusieurs aimants et le stator, lui, de plusieurs bobinages.

En pratique, l’aimant du rotor et le bobinage se repoussent continuellement (comme une boussole par exemple) ce qui permet de ne plus avoir besoin de balais comme sur les moteurs traditionnels. L’avantage ? Sur les moteurs brushed, les balais freinent continuellement la rotation du moteur et ils s’usent rapidement. Du coup, s’il n’y a plus de moteur, il n’y a plus d’usure et les moteurs peuvent tourner plus rapidement.

Les avantages du moteur brushless

Comme on l’expliquait ci-dessus, l’absence des balais sur les moteurs brushless permet de ne plus avoir de point d’usure et, du coup, la durée de vie de ces moteurs est bien plus longue que celle des moteurs traditionnels.

Autre conséquence de cette absence de balais: une accélération inégalable et des vitesses de pointe qui peuvent atteindre des sommets puisqu’il n’y a plus de frottement !

Mais ce ne sont pas les seuls avantages des moteurs brushless. En voici quelques-uns supplémentaires:

  • Ils font moins de bruit
  • Certains modèles offrent une progressivité intéressante
  • Ils offrent énormément de couple
  • Ils sont électriques
  • Ils sont inodores
  • Ils ne chauffent pas

Ces moteurs sont particulièrement intéressants pour le domaine médical comme dans l’endodontie, l’implantologie, la podologie ou encore pour les respirateurs médicaux (notamment en soins intensifs).

Show Buttons
Hide Buttons