Sign in / Join

Comment vendre son bien de particulier à particulier ?

Vous avez une maison que vous souhaitez vendre ? Vous voulez que la transaction s’effectue sans intermédiaire, c’est-à-dire de particulier à particulier ? Très bonne idée ! En effet, la vente immobilière entre particuliers permet d’économiser sur les frais d’agence. Toutefois, vous devez effectuer toutes les démarches vous-même. Voici comment vendre un logement de particulier à particulier.

Estimer le bien

La première chose à faire, c’est d’estimer le prix du bien. Pour ce faire, vous devez tenir compte de certains paramètres à savoir : le prix au m² pratiqué dans votre ville, les dernières ventes réalisées dans la région et les atouts de votre logement.

A découvrir également : Pourquoi s’offrir les services d’un courtier en travaux ?

Ces indices vous permettront d’évaluer correctement votre bien. Notez qu’une mauvaise évaluation peut vous faire perdre en crédibilité (si le prix est trop bas) ou engendrer la méfiance des acquéreurs potentiels (si le prix est trop élevé).

Rédiger et publier une annonce

La prochaine étape consiste à rédiger une annonce immobilière. Celle-ci doit être assez claire et précise afin de convaincre les acheteurs. En effet, l’objectif est de pousser les lecteurs à visiter le bien en leur fournissant un maximum d’informations. Avec une telle transparence, vous ne craindrez plus les appels inutiles. Prenez aussi quelques photos de bonne qualité et si possible le plan du bâtiment.

A voir aussi : Où trouver des villas en Thaïlande ?

Pour la diffusion de l’annonce, deux options s’offrent à vous : les journaux et les sites d’annonces. Ces derniers sont les plus prisés et permettent de toucher un plus large public. Besoin de publier une annonce immobilière ? Vous pouvez en savoir + sur particulier-particulier.fr.

Préparer les documents administratifs

Dans le cadre d’une vente immobilière entre particuliers, certains documents sont essentiels à fournir. Il s’agit premièrement des diagnostics techniques. Pour avoir ces papiers, il faut faire appel à un diagnostiqueur immobilier. Celui-ci dressera un bilan de l’état de votre logement afin de déterminer s’il est fiable ou pas. Ce diagnostic peut être effectué avant publication de l’annonce. Mais il doit l’être avant la signature du compromis de vente.

Viennent ensuite le titre de propriété, le dernier avis d’imposition, l’état hypothécaire, le certificat d’urbanisme, les documents liés aux précédents travaux, etc.

Préparer les visites

Si votre annonce est bien réalisée et diffusée dans les bons canaux, vous devriez recevoir quelques coups de fil pour des visites. Soignez l’intérieur du logement, retirez tous les détails personnels, désencombrez-le et mettez-le en valeur afin de susciter l’engouement chez les acheteurs. Si nécessaire, effectuez quelques petits travaux (robinetterie, conduits…).

Prévoyez une petite collation pour mettre en confiance vos hôtes et assurer le confort de la visite.

En outre, essayez d’adapter les horaires de visites afin de vous rendre disponible. Durant la présentation, tâchez de garder un langage positif et restez transparent sur les défauts. En gros, soyez honnête.

Gérer les offres d’achat

Les visiteurs intéressés vous soumettront certainement une offre d’achat. Si l’une des offres correspond au prix indiqué, vous êtes en droit de l’accepter. Toutefois, vérifiez scrupuleusement le dossier de financement de l’acheteur.

En cas d’offre inférieure, vous pouvez renégocier. Gardez à l’esprit que l’acquéreur dispose de 10 jours pour se rétracter malgré la signature du compromis. Ce qui n’est pas votre cas. Si vous acceptez une offre, vous êtes d’ores et déjà engagé.

Remplir les dernières formalités

Fournissez les documents administratifs susmentionnés et signez le compromis de vente avec l’acquéreur dont la proposition est la plus intéressante.

Prenez enfin rendez-vous chez un notaire pour signer l’acte définitif de vente. Accordez-vous sur l’heure et le jour avec votre acquéreur.