Sign in / Join
Comment se faire dépister un cancer de la prostate ?

Comment se faire dépister un cancer de la prostate ?

Le cancer de la prostate est l’un des cancers les plus courants chez les hommes, surtout après 50 ans. Un dépistage précoce permet de détecter la maladie à un stade peu avancé et augmente ainsi les chances de bénéficier d’un traitement efficace. Nous allons vous expliquer les différentes méthodes de dépistage précoce du cancer de la prostate.

Connaitre les facteurs de risque

Le risque de développer un cancer de la prostate augmente avec l’âge. La majorité des cas sont diagnostiqués chez des hommes de plus de 50 ans. Il est donc recommandé de commencer les dépistages réguliers à partir de cet âge, surtout si d’autres facteurs de risque sont présents. Par exemple, les hommes ayant des antécédents familiaux de cancer de la prostate sont davantage susceptibles de développer cette maladie. Si un parent proche (père ou frère) a été diagnostiqué, il est conseillé de commencer le dépistage plus tôt, dès 45 ans.

A lire en complément : Comment fonctionne la musicothérapie ?

Le dépistage médical du cancer de la prostate

Il existe plusieurs techniques de dépistage du cancer de la prostate. Aujourd’hui, les progrès technologiques permettent de privilégier des méthodes de moins en moins invasives.

Le toucher rectal (TR)

Le toucher rectal est une méthode simple et rapide réalisée par un médecin. Elle consiste à insérer un doigt ganté et lubrifié dans le rectum pour palper la prostate et détecter des anomalies telles que des nodules ou une consistance anormale. Bien que cette méthode puisse être inconfortable, elle est cruciale pour identifier des signes précoces de cancer.

A lire aussi : Pourquoi une e-cigarette ne peut pas convenir à tous les vapoteurs ?

Biopsie de la prostate

Si les résultats du toucher rectal ou du test PSA sont anormaux, le médecin peut recommander une biopsie de la prostate. Cet examen consiste à prélever des échantillons de tissu prostatique à l’aide d’une aiguille fine, sous guidage échographique. Les échantillons sont ensuite analysés au microscope pour détecter la présence de cellules cancéreuses. Il existe aussi des biopsies urinaires.

Le dosage de l’antigène prostatique spécifique (PSA)

Le test PSA mesure le taux d’antigène prostatique spécifique dans le sang. Un taux élevé de PSA peut indiquer la présence d’un cancer de la prostate, bien que des taux élevés puissent également être causés par d’autres conditions non cancéreuses, comme une hypertrophie bénigne de la prostate ou une prostatite. Ce test est souvent utilisé en complément du toucher rectal.

IRM et autres examens d’imagerie

Aujourd’hui, les progrès en matière d’imagerie numérique permettent aux médecins d’utiliser du matériel d’urologie médical de plus en plus précis pour détecter rapidement les premiers signes d’un cancer de la prostate. 

Il est crucial de maintenir des consultations régulières avec un urologue. Il peut recommander des analyses et des stratégies de surveillance active pour gérer les risques.

Le dépistage du cancer de la prostate est un outil vital pour la détection précoce de cette maladie courante chez les hommes. Consultez votre médecin pour discuter des options de dépistage qui vous conviennent le mieux.