Sign in / Join
James Brown (sa taille, son poids) qui est sa femme

James Brown : (sa taille, son poids) qui est sa femme ?

Communément connu sous le nom The Godfather of Soul, James Brown est un musicien et chanteur américain. Il a eu un début difficile et s’est essayé à de nombreux métiers avant qu’un avenir reluisant vers la musique ne se dessine pour lui. Initiateur de funk, il est décédé le 25 décembre 2006, non sans avoir fait danser le monde sur la soul, le rhythm and blues, et le gospel. Artiste très talentueux avec des performances scéniques, James Brown devient le roi de la black music. Zoom sur sa biographie.

Une première vie pas très facile pour James Brown

Même s’il y a de nombreuses polémiques autour de la date de naissance de James Joseph Brown, le 3 mai 1933 est la date officielle que le monde a retenue. Il est né dans la maison de ses parents (Joe Brown et Susan Behlings) à Barnwell en Caroline du Sud aux États-Unis.

A voir aussi : Le marché des détectives privés en France en 2017

Il fut abandonné par sa mère et confié à sa tante Honey qui était pauvre. James, pour l’aider, alla cueillir du coton chez les propriétaires environnants et cire les chaussures dans le centre-ville. À ses 15 ans, il commet une attaque à main armée et est incarcéré dans le Camp Toccoa en Géorgie. Il est relâché en 1952 sous certaines conditions.

Les débuts de James Brown dans la musique : la formation du groupe The Famous Flames

C’est une rencontre avec le chanteur Bobby Byrd qui bâtit les premières pierres de la carrière de James Brown. Après l’avoir aidé à sortir, Byrd s’associe avec Browm pour créer le groupe de gospel The 3 Swanees. Au fil du temps, ils ont légèrement modifié le style musical du groupe en m’orientant vers le rhythm and blues.

A lire en complément : Quand remplacer les pièces de son iPhone devient un jeu d'enfant

Le groupe changea alors de nom et se fait désormais appelé The Flames. Little Richard, un pionnier du rock’n’roll des années 1950, ils ont opté définitivement pour le nom The Famous Flames pour leur groupe. Le titre Please, Please, Please du groupe musical à connu un énorme succès avec la vente d’un million d’exemplaires.

Étant donné qu’il écrit ou coécrit la majorité des titres, et qu’il a une performance scénique très impressionnante, James Brown s’impose désormais de façon naturelle comme le leader. Le groupe prend définitivement le nom James Brown & His Famous Flames.

Live at the Apollo : le concert qui mène à la gloire

En 1963, James Brown décide de produire un concert public, malgré le refuse de son manager. Live at the Apollo est un concert au cours duquel les musiciens et le chanteur ont eu de bonnes performances qui ont été appréciées positivement par la critique. Cela a vivement contribué à la célébrité de Brown.

James Brown (sa taille, son poids) qui est sa femme 1

Il sort par la suite quelques chansons qui sont devenues sans exception des numéros 1 dans les classements R&B, dont I Got You (I Feel Good) en 1965. Entre 1969 et 1974, le funk est le nouveau son de James Brown, et incarne l’apothéose par son chant incantatoire.

Années 1960 : des chansons politisées

Les membres du groupe de James Brown sont renouvelés au fil du temps, et nouveaux instrumentistes y sont insérés. A la fin des années 1960, ses chansons prennent une tendance de manifestation politique.

Les titres comme Say It Loud (I’m Black and I’m Proud) en 1968 et I Don’t Want Nobody to Give Me Nothing (Open Up the Door I’ll Get It Myself) en 1970 revendiquent la fin des discriminations raciales. De plus, le lendemain de l’assassinat de Martin Luther King le 5 avril 1968, il donne un concert à Boston. Cet événement à contribuer, à contenir le public qui était déjà révolté par ce meurtre.

Une fin de carrière mouvementée

Après avoir créé un nouveau groupe nommé The JB’s suite à l’abandon de ses anciens partenaires, James Brown fit quelques concerts avant de mettre fin à sa carrière en 2005. Il a été condamné à 6 ans de prison pour détention d’armes et consommation de PCP. Il participe à quelques œuvres cinématographiques, et se soigne avec succès d’un cancer de la prostate.

Les conjointes de James Brown

De son vivant, James Brown habitait dans le comté d’Aiken (Caroline du Sud), dans une maison au bord du fleuve Savannah, juste en face de la ville d’Augusta (Géorgie). Il a eu au total quatre épouses qui sont :

  • Velma Warren avec qui il a eu deux enfants ;
  • Deidre Jenkins avec qui il a eu trois enfants ;
  • Adrienne Rodriguez;
  • Tommie Rayé Hynie avec qui il a un enfant.

Le décès de James Brown et les dérivés judiciaires

James Brown est décédé le jour de Noël de l’année 2006 d’une défaillance cardiaque congestive, causée par une complication de sa pneumonie. Après son décès, les clauses de son testament ont créé une vraie bataille judiciaire au sein de sa famille. Cette situation a retardé son enterrement de plusieurs mois, et il fut finalement mis en terre le 10 mars 2007, à Beech Island, en Caroline du Sud.