velo electrique

Les tendances à savoir en matière de transport terrestre écolo

Qu’il est question de protéger l’environnement ou de se déplacer le plus efficacement, l’imagination n’a de limite que le besoin des gens. Ce besoin, les ingénieurs et les grandes marques du domaine ont en bien conscience et avance à une vitesse à grand « V »  dans la conception du meilleur mode de transport terrestre écolo jamais vu. Justement, voici la liste des instruments qui font l’unanimité des utilisateurs et qui ont de longues années devant eux.

transport terrestre écolo

A voir aussi : Bien choisir les traitements de la hernie discale

Transport terrestre écolo : le vélo électrique

Apparu depuis plusieurs années, ce véhicule à deux roues n’a pas dit son dernier mot en matière de transport et s’accordent toutes sortes de modifications pour s’adapter à tous les usages. En effet, même si les gyropodes et d’autres engins électriques colonisent peu à peu les rues des villes, le vélo électrique fait preuve d’une grande praticité.

Disponibles pour toutes les tranches d’âge et pour tous les goûts, les speedbikes se font de plus en plus démocratiser.

A découvrir également : Bougie neuvaine: définition et significations

Le plus grand avantage d’un VAE, c’est sans doute sa capacité à se recharger automatiquement. En effet, la batterie qui soutient le moteur électrique et l’assistance se remplissent au fur et à mesure que le cycliste pédale.  En d’autres mots, l’autonomie ne risquera jamais d’être un problème, de même que la possibilité de rester écolo sans avoir à dépenser pour le pétrole. Cela dit, tout comme la trottinette electrique, l’un des obstacles qui freinent son acquisition est son prix. Généralement compris entre 1500 et 15 000 €, c’est un investissement digne d’un transport terrestre écolo.

Le gyropode et la giroroue

Appelé Segway dans son origine le gyropode connait un essor exorbitant sur le marché du transport. Equipé de deux roues, d’un guidon et d’un moteur électrique ayant une autonomie jusqu’à 40 km pour aller jusqu’à 20 km/h, c’est une tout autre façon d’aborder les ruelles de la ville. Au travail, dans les supermarchés comme dans les lieux touristiques, le gyropode a tout un avenir devant lui.

De son côté, la giroroue est assez nouvelle dans le marché, mais se fait déjà une grande place dans les milieux professionnels et personnels. Ce modèle se distingue de son cousin par l’absence de guidon. Permettant une grande mobilité qu’une trottinette electrique, ce modèle est cependant plus difficile à monter et demande plus de force dans les jambes et les chevilles. SoloWheel est le précurseur du produit qui était destiné pour être une alternative au gyropode. Depuis d’autres entreprises se sont attelés à la conception d’autres modèles.

Le hoverboard et skate électrique

Particulièrement destiné pour un public sportif, le hoverboard est surtout un mode de transport distractif pour parcourir son jardin et de petites distances. Bien qu’il ne serait pas pratique de se déplacer avec en ville ou au travail, ce petit bijou peut atteindre une quinzaine de kilomètres pour un prix allant de 150 à 1000 €.

Le skate électrique s’utilise dans les mêmes conditions que les produits précédents avec un déplacement qui se fait par une télécommande. Plus rapide qu’un gyropode, le moteur électrique équipant ce skate peut atteindre 30 km/h.

Bref, le but ici n’est en aucun de comparer, mais de donner une idée précise de l’avantage de chaque produit afin d’aider mieux à choisir son transport terrestre écolo.

Show Buttons
Hide Buttons