Pourquoi et comment pratiquer le breathwork ?

Une accumulation de stress peut être très nocive pour votre santé. Dans un système où vous y êtes constamment soumis, le breathwork sera une bonne option. Cette respiration holotropique sera utile pour vous procurer le bien-être dont vous avez besoin. De ce fait, découvrez ici pourquoi pratiquer le breathwork et comment vous y prendre.

Les avantages du breathwork

Pratiquer le breathwork est une décision dont découlent plusieurs avantages. Dans un premier temps, il faut rappeler que cette pratique peut être assimilée à du yoga ou au reiki par exemple. Cela vous donne une idée des avantages que vous pourrez en tirer a priori.

A voir aussi : Quel est le coût d'une intervention médicale d'urgence ?

En réalité, le breathwork vous permet de jouir d’une relaxation optimale. Même si au début du processus vous pourriez ne pas être à votre aise, la fin sera plus intéressante. Il vous permet surtout d’évacuer vos émotions. Ici, la séance ne saura faire le tri entre les bons et les mauvais ressentis : l’idée est de faire un vide dans votre tête.

Pendant le processus, vos souvenirs qui sont restés enfouis peuvent refaire surface. Dans le cas où vous souffriez d’un blocage émotionnel, vous serez confronté de nouveau à cette émotion qui représente un frein. Heureusement, à la fin de la séance, vous l’auriez évacué en prenant à nouveau votre vie en main.

A lire en complément : Quel médecin consulter pour une douleur au genou ?

De même, le breathwork ne permet pas que de vous débarrasser des mauvaises émotions. Il permet également d’augmenter le flux sanguin ainsi que la concentration de ce sang en oxygène. Cela booste le fonctionnement de l’organisme, ce qui vous confère une meilleure santé.

Pour finir, il aide à forger votre mental. La pratique du breatwork induit de l’anxiété de façon consciente. Vous saurez donc y faire face en développant une certaine résilience.

Séjour breathwork : comment le réussir ?

Si vous décidez de profiter d’un séjour breathwork, vous devez dans un premier temps trouver le professionnel qu’il vous faut. Le fait que la pratique soit répandue aux États-Unis ne vous oblige pas à vous y rendre. Vous pourrez bien vous faire accompagner par les professionnels sur place à l’instar de Susan Oubari, une pionnière en France.

Ensuite, vous pourrez décider de profiter d’une séance privée en salle, chez vous ou en ligne. Une fois que vous avez choisi vos modalités de réalisation, le reste se jouera sur votre respiration. Le temps de pratique varie selon les objectifs à atteindre, ce qui amènera votre professionnel à s’entretenir avec vous pendant un moment.

Pour ce qui est de la pratique, remplissez votre diaphragme d’air à travers votre bouche en une première longue inspiration. Une seconde inspiration, cette fois plus courte, sera nécessaire pour gonfler les poumons avant d’expirer toujours par la bouche avec vigueur.

Ce processus s’allongera sur la période déterminée par votre professionnel, même si généralement, une séance d’une demi-heure est suffisante.

Par ailleurs, vous pourrez pratiquer la séance à votre domicile à condition de maitriser les modalités de réalisation. Pour cela, quelques séances seront nécessaires en compagnie du professionnel pour mieux appréhender les bases.

De même, en pratiquant depuis chez vous, il sera nécessaire de faire usage de la musique pour camoufler les bruits qu’engendrera votre respiration. Ils peuvent être plus désagréables que de la musique. Aussi, les légers malaises (nausée, vertige, perte de connaissance partielle) que vous pourrez sentir au début sont tout à fait normaux.

Vous savez désormais pourquoi et comment pratiquer le breathwork vous procurant un bien-être tout naturel.

Show Buttons
Hide Buttons