Sign in / Join
white and brown concrete building

Quels sont les dangers d'investir dans l'immobilier ?

En France, l’investissement immobilier est en plein essor et occupe une place prépondérante parmi les multiples formes de placement qui existent. En effet, être propriétaire d’un immeuble octroie une grande assurance ainsi qu’une rente durable. Toutefois, l’investissement dans l’immobilier comporte aussi des risques contre lesquels il faut se prémunir pour plus de rentabilité. Voici 5 risques majeurs à investir dans un tel domaine.

La non-liquidité de l’investissement immobilier

L’un des plus grands risques de l’investissement immobilier est qu’il n’est pas automatiquement convertissable en espèces. Autrement dit, vous ne pouvez pas récupérer les fonds déboursés après une courte période. Pour céder votre immeuble, vous devez au préalable chercher un acquéreur et de surcroit suivre strictement les règles établies en matière de vente d’immeuble.

A voir aussi : Les sondages rémunérés

Rappelons en outre que cette procédure de vente peut prendre plusieurs mois. L’investissement restera alors bloquer tout le temps où il n’y a pas d’acquéreur. De plus, la vente devient très difficile lorsque le marché est en récession ou défavorable. Dans certains cas, il est même possible que le bien perde complètement sa vraie valeur.

La décote du lieu  de situation géographique du bien

Avant d’investir dans l’immobilier, vous devez penser aussi à la décote du lieu où se trouve l’immeuble. Il s’agit d’un danger important  pour tout investisseur en raison de ce que l’investissement immobilier n’offre pas la possibilité de reprendre automatiquement son placement.

A lire également : Le meilleur de la Catalogne

Le choix du lieu où vous désirez investir est de ce fait d’une importance capitale. Si vous souhaitez faire une plus-value considérable, vous devez faire le choix du lieu avec une grande attention. Pour une grande rentabilité, privilégiez les milieux ayant de véritables potentiels.

Les risques naturels

Parmi les dangers liés à l’investissement immobilier se trouvent également les risques naturels. En plus d’occuper une place prépondérante, ces risques dépendent en grande partie de la situation géographique de l’immeuble. Un logement construit par exemple en France plus précisément à DOM est beaucoup plus touché par de multiples phénomènes météorologiques de grande envergure.

Il s’agit notamment des risques de séismes, des risques volcaniques et d’inondations, des cyclones, etc. De tels évènements engendrent d’importantes pertes financières surtout lorsque le bien n’est pas assuré.

Les dangers liés à l’expropriation pour cause d’utilité publique

L’expropriation fait partie des grands risques contre lesquelles il faut se prémunir avant d’investir dans l’immobilier. Il s’agit, en effet, d’une décision provenant des autorités publiques surtout en cas d’affaissement de terrain, de crues torrentielles, etc. Cette décision qui vise à retirer la propriété du bien n’est en rien profitable à l’investisseur. Plus précisément, lorsque l’État souhaite aménager votre terrain pour effectuer là-dessus des travaux d’utilités publics, il peut vous expulser. L’expulsion peut être précédée d’un achat à un cout parfois dérisoire, ou  d’un dédommagement d’un montant inférieur au prix d’achat de l’immeuble. Pour pallier à de telles situations, il est alors conseillé d’avoir un titre foncier définitif ou titre foncier pour empêcher la puissance publique de vous expulser.

Les vacances locatives

Il s’agit d’un risque qui intéresse beaucoup plus les propriétaires qui mettent en location leur bien. Lorsque le bien n’est pas attractif, les potentiels locataires montrent automatiquement leur désintéressement. Cela peut alors conduire le propriétaire à céder le bien  à un cout relativement bas afin de faire face aux différentes charges de la maison.