Sign in / Join
livres-credit-etude

Faut-il se tourner vers un crédit pour entreprendre des études ?

livres-credit-etudeTous les étudiants européens ne sont pas sur le même pied d'égalité lorsqu'il s'agit d'entreprendre des études supérieures. Certains pays comme l'Allemagne, le Danemark ou la Norvège proposent des inscriptions gratuites alors que dans d'autres pays (Angleterre, Espagne ou Lituanie) les frais d'inscription peuvent s'élever à plusieurs milliers d'euros. Pour ces derniers, se tourner vers un prêt peut devenir indispensable.

Les étudiants européens n'ont pas tous la chance de pouvoir entreprendre des études supérieures sans devoir débourser le moindre euro comme frais d'inscription comme c'est le cas en Allemagne, au Danemark, en Suède, en Finlande, en Norvège, en Autriche, en Ecosse, en Croatie ou en Grèce. En effet, au sein de la plupart des pays européens, il est nécessaire de payer pour accéder aux études supérieures. Et les frais d'inscription peuvent rapidement atteindre plusieurs milliers d'euros comme c'est le cas en Angleterre (plus de 11.000 euros par an), l'Irlande, l'Italie, les Pays-Bas ou la Hongrie.

A découvrir également : Des tomates pour améliorer la fertilité masculine ?

Des bourses et des facilités pour certains étudiants

Parmi les pays qui demandent des frais d'inscription élevés, certains proposent des bourses ainsi que des facilités pour certains étudiants mais, à nouveau, il n'y pas d'harmonie entre les différents pays. Certains proposent des facilités aux élèves les plus méritants, d'autres des avantages fiscaux ou encore des crédits spéciaux.

En France, la situation paraît raisonnable puisque le montant des frais d'inscription reste modeste puisque le coût moyen est de 189 euros pour l'inscription en licence et de 261 euros pour l'inscription en master. Toutefois, ce montant peut rapidement croître en fonction des études puisque dans les écoles d'ingénieurs les droits s'élèvent en moyenne à 600 euros et dans les écoles de commerce il peut s'élever jusqu'à 8.500 euros.

Lire également : Ruban fleuriste : un excellent matériel d'art floral

En fonction des pays européens, les étudiants pourront donc être obligés de se tourner vers un crédit personnel pour pouvoir s'inscrire dans l'école de leur choix. Une situation qui peut s'avérer délicate pour les étudiants qui devront parfois demander à un proche de se porter garant du remboursement auprès de l'organisme de crédit.