Sign in / Join
Chauffage au bois

La fin prochaine du chauffage au bois

Abattre des arbres pour rajouter quelques buches dans le poêle, c’est une bonne vieille tradition qui aura marqué de nombreuses civilisations. En effet, dans les terres comme celles de l’Amérique du Nord où les forêts sont à perte de vue, les arbres ne sont définitivement pas une ressource facile à épuiser! (malgré la déforestation sauvage de quelques entreprises forestières)

Considéré comme un des systèmes de chauffage les plus polluants à exister, le chauffage au bois a toutefois vécu une sévère baisse de popularité dans la dernière décennie, du moins du côté des autorités publiques! On reconnaîtrait plusieurs torts assez importants à cette méthode de garder les maisons au chaud, si bien que la Ville de Montréal a lancé une annonce importante le 22 août 2013 : chauffer sa maison au bois sera complètement interdit d’ici l’année 2021.

A lire aussi : Quel matériau utiliser pour la construction d'une véranda ?

Ce qu’on reproche au bois

Le système de chauffage au bois a quelques tares assez frappantes, si on se fie aux dires de Chauffage Perform-Air. En premier lieu, ces appareils rejettent de la fumée dans la maison, ce qui est à risque de libérer des particules fines, du monoxyde de carbone, du dioxyde d’azote et autres produits polluants dans son air. Cet échappement peut engendrer certains problèmes de santé, spécialement chez les enfants qui pourraient développer des problèmes d’ordre respiratoire.

Ensuite, les villes densément peuplées comme Montréal sont grandement affectées par l’utilisation massive des systèmes de chauffage au bois. Saviez-vous que le smog qui affecte la métropole chaque hiver est causé en bonne partie par le bois de chauffage, peut-être même jusqu’à une proportion de 61%? Imaginez le changement drastique au niveau de la qualité de l’air si chaque système venait à être remplacé par des alternatives plus propres comme le chauffage électrique. Pensez-y vraiment quelques instants.

A découvrir également : Comment réduire le prix d'un bien immobilier ?

Maintenant, dites-vous que l’exercice de visualisation que vous venez de compléter sera la pure réalité à partir de 2021, sauf si les politiciens finissent par manquer de courage politique et repoussent les échéances.

Cheminée smog

Il n'y a pas de fumée sans... smog!

Des appareils au bois de plus en plus raffinés

Pourtant, on ne peut pas dire que l’industrie n’avait pas fait des efforts afin de rendre plus sophistiqués ses produits. Les appareils deviennent beaucoup plus efficaces et il ne faut plus brûler autant de bois pour en arriver au même résultat. Le choix du bois de chauffage est également un facteur clé pour contrer la pollution : un bois avec la bonne quantité d’humidité sera moins dangereux pour vous et il brûlera mieux. Certaines essences de bois sont également connues pour faire de l’excellent bois de chauffage! On parle ici de l’hêtre, du charme, du frêne, du robinier et du frêne. À l’autre extrémité du spectre, le sapin blanc et le peuplier ne sont pas des arbres à tenir en haute estime quant à leur pouvoir calorifique.

Le projet plus en détail

En gros, avec le nouveau projet de règlement du comité exécutif, il sera obligatoire de rendre inopérant tout appareil, ou encore tout foyer, qui utilise un combustible qu’on peut qualifier de « solide » avant le 1er janvier 2021. En gros, le 31 décembre 2020 est la date butoir pour le changement.

Le programme Feu Vert, lancé par le Ministère du Développement Durable, de l’Environnement et des Parcs est actuellement géré par Équiterre, un organisme environnemental québécois. Il pourra donner jusqu,à 900$ aux personnes qui souhaitent faire remplacer leur appareil de chauffage au bois par un autre système. Malheureusement, les appareils au bois plus sophistiqués, qui doivent aussi être mis à la casse, ne donneront pas droit à un remboursement.

Qu’est-ce qui sera encore toléré?

Complétons l’article en mentionnant que les systèmes de chauffage encore tolérés sur l’île de Montréal seront les appareils au gaz, les systèmes au propane, les granules de bois ainsi que le chauffage électrique. Bien entendu, la géothermie est elle aussi acceptée.