Les différents éléments constituant une batterie

Sans aucun doute, la batterie fait partie des instruments les plus populaires au monde. Il est impossible pour un orchestre de se produire sans une batterie qui est essentielle pour donner du rythme à un morceau. Les gens s’en intéressent de plus en plus et suivre même des cours afin de devenir de bons batteurs. Cet apprentissage impose la connaissance de diverses notions et est assuré par des professionnels.

Et une partie des cours dispensés concerne la mise à nu des différents éléments qui constituent la batterie. Les débutants doivent savoir que cet instrument est composé principalement de la caisse claire, de la grosse caisse, des toms et des cymbales (charleston, crash et ride). D’autres éléments peuvent être ajoutés en fonction de l’inspiration de chaque batteur. Les lignes suivantes permettent d’en savoir plus.

La caisse claire

Il s’agit de l’élément qui permet véritablement à la rythmique de la batterie de prendre forme. Pour l’identifier, sachez que c’est le fût horizontal presque toujours disposé entre les jambes du batteur. Son corps est fait, le plus souvent, avec du métal ou du bois. On recouvre la caisse claire d’une peau d’origine animale ou synthétique. Peu profond, cet élément émet un son plus aigu que les autres fûts qu’on trouve dans une batterie. La caisse claire, appelée « snare drum » en anglais, est constituée d’un timbre et d’une partie en métal située sous la peau. La pratique de cette caisse est particulièrement indispensable pour produire des rythmes qui se rapportent au reggae et au rock.

La grosse caisse

C’est l’élément le plus visible de la batterie. La grosse caisse, appelé « bass drum » en anglais, est bien le plus gros fût que vous voyez lorsque l’instrument est mis en place. Elle est constituée de deux peaux. L’une est de frappe et est située côté batteur et l’autre, de résonance, est orientée du côté du public. La grosse caisse est l’élément qui marque les temps forts du rythme. Il arrive qu’on en installe deux à la fois, notamment dans les styles métal et hardcore. Cette disposition permet d’augmenter la vitesse des frappes.

Les toms

On appelle toms les fûts placés au-dessus de la caisse claire. Ces éléments ont des diamètres et des profondeurs différents, une réalité à la base du son plus ou moins grave qu’ils émettent. En réalité, les toms produisent un son qui se situe entre celui de la caisse claire et de la grosse caisse. Ils sont disposés du plus aigu ou plus grave, en allant de la gauche vers la droite pour les droitiers. Sur une batterie traditionnelle, on repère 2 ou 3 toms. Il y a le tom alto qui est généralement placé sur la grosse caisse. Le deuxième est le tom médium, également disposé sur la grosse caisse, avec un diamètre plus grand. Le troisième est le tom basse qui est, le plus souvent, posé au sol, sur les pieds.

Les cymbales : charleston, crash et ride

Si vous êtes un joueur batterie débutant, ne perdez pas de vue le fait que vous aurez à dompter des cymbales. Le charleston en est une. Il est constitué de deux disques en métal pouvant coulisser et qu’on actionne par une pédale. Le charleston se trouve généralement au niveau du côté opposé à la main la plus forte du batteur. Cela dit si vous êtes un droitier, il doit être situé à votre gauche. On se sert du charleston pour marquer de sa main forte la base d’un rythme syncopé ou d’un groove. Cet élément peut être ouvert, mi-ouvert ou fermé au pied. Lorsque le batteur est en action, il a la possibilité de moduler le son de ses frappes à la main en effectuant un ajustement de l’ouverture au pied.

La crash est une autre cymbale, logée dans la famille du charleston. Elle est située à la gauche du batteur. Son rôle est d’accentuer des temps et favoriser une nouvelle mesure. A la droite de la crash se trouve la ride, un élément qui est capable de remplacer le tempo de base du charleston.

Conclusion

Voici les éléments de base que vous trouverez sur une batterie. Toutefois, chaque batteur est libre de constituer son kit selon ses goûts et ses préférences en y ajoutant d’autres pièces. Ne soyez donc pas surpris de voir une batterie avec plusieurs autres éléments jouant le rôle de cymbales. C’est le cas des cloches, des splashs et des chinas. Certaines batteries laissent voir d’autres modèles de toms, tels que des rototoms et des toms piccolos. Aujourd’hui, on voit apparaitre des kits hybrides, c’est-à-dire à la fois analogiques et électroniques. Ces fabrications sont enrichies par des pads qui permettent de créer des sons « électro ».

Plus tard, quand vous serez un joueur chevronné de la batterie, en fonction de votre style et de vos compositions, vous pourrez ajouter aux éléments de base d’autres choses pour optimiser votre jeu et créer des rythmiques plus entrainantes.

Show Buttons
Hide Buttons