Sign in / Join

Les costumes médiévaux, une industrie artisanale

Les adeptes de jeux de rôle ont sans doute entendu assez souvent le terme « GN », ou grandeur nature. Ce type d’événement rassemble pendant quelques jours des dizaines, parfois même des centaines de joueurs qui personnifieront, l’espace d’un moment, un personnage médiéval. Gare à ceux qui pourraient confondre ce type de manifestation avec le simple jeu de Donjons et Dragons! Ici, les guerriers et les magiciens revêtent carrément un costume qu’ils ont conçu ou qu’ils ont acheté et qui ressemble de près aux vêtements d’époque. Même les bagarres, dans le monde des GN, ont une part de véracité : même si les armes sont conçues pour limiter la douleur et les blessures, le guerrier devra réellement manier son épée… et l’archer, de son côté, devra aiguiser sa visée s’il ne souhaite pas terminé tel un cadavre sur le sol.

Ce ne sont pas uniquement les participants qui ont beaucoup de plaisir grâce à cet univers bien spécial… les artisans, eux aussi, en profitent bien!

A lire aussi : Commander ses arbustes sur internet

Costume médiéval

Ce joyeux paysan de l'ère médiévale, ça pourrait très bien être vous!

Un costume complet, assez dispendieux

Acheter un costume médiéval auprès d’un artisan peut être assez dispendieux, même si la qualité du produit sera très intéressante. En prenant au hasard un site de vente en ligne de ces produits, l’auteur de l’article a pu constater qu’une simple tunique d’archer pouvait monter à 55 dollars. L’achat de l’arc, quant à lui, alourdit considérablement la facture : ceux-ci varient entre 100 dollars et 200 dollars. Cela n’inclue pas le carquois et les flèches, ni les bottes ou les pantalons.

A lire en complément : Depaho et Invesus déposent une plainte pénale au tribunal en France pour diffamation sur le site Warning Trading

Bien sûr, l’avantage de recourir à ce type de produits réside dans l’authenticité qui ressortira de votre accoutrement. Les gens qui les réalisent à temps plein sont généralement des passionnés du moyen-âge et des joueurs avides, ce qui fait qu’ils n’habilleraient pas un confrère de jeu avec des guenilles!

Les armes en mousse, pour ne pas tuer personne

En ligne, vous trouverez une quantité fabuleuse d’armes factices pour aller combattre les gnomes ou tout autre ennemi de l’ordre public. On dit que ces armes sont tout d’abord produites avec une base en fibres, histoire que celles-ci aient une certaine vigueur lors de l’action. Le choc sera toutefois amorti avec les différentes couches de mousse qui seront appliquées sur l’arme, tout en étant bien sûr sculptées afin de rendre celle-ci moins dangereuse. Une fois l’opération accompli, on recouvrira le tout avec un verni de silicone.

Vous seriez soufflé par la panoplie d’armes qui existent. Cela va des armes contondantes comme les masses et les fléaux jusqu’aux différentes déclinaisons d’épées (longue, courte, saï, sabre, katana, rapière et plus encore). Bien sûr, ceux qui visent un peu plus d’originalité ne seront pas en reste. Certains marchands vendront de fausses clés à molette géantes, des épées tronçonneuses, des hachoirs ainsi que des shurikens, ces petites étoiles noires de ninja qu’on lance en voulant trancher la gorge d’un ennemi. Un arsenal assez complet.

Les costumes d’Halloween, souvent plus modestes

Lorsque vient de temps de s’accoutrer le temps d’une soirée, celle du 31 décembre plus particulièrement, les acheteurs d’un costume médiéval d’Halloween placeront un budget un peu plus léger dans leur commande. Les matériaux seront moins dispendieux, les armes ne seront probablement pas conçues pour la bagarre mais il sera tout de même possible pour demoiselles et damoiseaux d’obtenir un déguisement pour moins de 100 dollars. Les possibilités de costumes ne seront généralement pas aussi nombreuses que pour les GN, toutefois, eux qui représentent des dizaines de races de protagonistes différents. À l’Halloween, les princesses, les guerriers et les paysans seront un peu plus humains! On retrouvera toutes sortes d’autres monstres, mais ceux-ci ne seront pas nécessairement médiévaux.