Sign in / Join

Le Bisphénol A, un réel danger ?

Récemment de plus en plus controversé, le bisphénol A est responsable d’un débat entre chercheur et autorité sanitaire pour déterminer si ce composé organique est dangereux pour la santé. Pour comprendre les enjeux, voici quelques explications.

Qu’est-ce que le bisphénol A ?

Cette molécule est un composé organique. Dans l’organisme, pour l’instant observé chez la souris, elle est responsable d’un dérèglement endocrinien. C'est-à-dire qu’elle peut se fixer sur les récepteurs des œstrogènes et être transmissible héréditairement. Pour ce qui est des conséquences sur les êtres humains, les chercheurs ne sont pas formels, mais ils pensent cependant que le bisphénol A est responsable du trouble hormonal constaté chez les jeunes filles. C’est-à-dire que leur puberté est constatée précoce. Et pour les jeunes garçons, les conséquences se situeraient au niveau de la quantité de production de l’hormone masculine, la testostérone.

Lire également : Hivernage de piscine: mode d'emploi

Mais ce n’est pas tout ! Il existe de nombreuses études qui relatent les effets possibles sur l’être humain et ceux constaté chez l’animal. Wikipédia peut vous permettre d’en savoir plus …

A quoi est utiliser le bisphénol A ?

Cette molécule est très présente dans les polycarbonates, c’est-à-dire dans les matières plastiques destinées à conditionner les aliments. Par exemple, 90% des biberons commercialisé en France avant 2010 contenaient assez de cette molécule pour être susceptiblement relarguée dans les aliments donnés aux bébés. Ainsi, l’utilisation de ce composant pour ces produits, sont strictement interdits en France. Cependant, il est présent ailleurs et n’est pas interdit … comme dans les cannettes des sodas. Une célèbre marque de soda a d’ailleurs fait fit des avis de ces actionnaires qui souhaitaient arrêter l’utilisation de cette molécule, en continuant à possiblement intoxiquer ses milliards de consommateurs mondiaux.

Lire également : Matelas: conseils pour bien le choisir

Finalement, le bisphénol A peut être responsable de trouble sur des longs termes. Faut-il fermer les yeux jusqu’à en avoir la preuve concrète, ou prévenir plutôt que guérir ? Chacun est libre de formuler sa propre réponse …

Tagssanté