Bijoux maçonniques : pour une fière allure

Longtemps réservés aux membres d’une loge maçonnique, les bijoux maçonniques tendent de plus en plus à se démocratiser. Ils représentent souvent les symboles qui caractérisent la franc-maçonnerie comme l’équerre et le compas. Si la majorité de ces bijoux sont destinés à la gent masculine, il existe aussi de charmants petits modèles qui conviennent aux femmes.

Bijoux maçonniques : un symbole

Le port d’un bijou maçonnique marque l’appartenance à une obédience maçonnique. Le rang d’un individu au sein de l’association philosophique, spirituelle ou humanitaire se reconnait grâce aux gravures inscrites sur sa bague ou son pendentif. Le bijou symbolique n’est pas uniquement un accessoire quelconque. C’est avant tout un symbole et une revendication de son appartenance à un groupe considérée comme sa famille. Si le port des bijoux maçonniques n’est pas obligatoire, les membres des différentes loges les portent avec fierté.

Bijou maçonnique : typiquement masculin

À l’origine, la franc-maçonnerie était l’apanage des hommes. C’est pour cette raison que la plupart des bijoux consacrés à ce domaine sont des bijoux uniquement réservés aux hommes. Ils sont relativement variés, allant du pendentif aux boutons de manchette en passant par l’anneau et le bracelet. La matière utilisée est l’or, l’argent et même l’acier. Certains modèles peuvent être ornés d’une ou de plusieurs pierres précieuses.

Les motifs spécifiques des bijoux maçonniques

Les bijoux maçonniques sont à fort caractère symbolique. Ils sont censés rappeler à ceux qui les portent leur appartenance à une obédience. Ainsi, les motifs présentés sur ces bijoux sont souvent relatifs aux signes typiques de la franc-maçonnerie. L’équerre et le compas sont les plus en vogue, mais il est aussi possible de retrouver des anneaux ou des pendentifs qui représentent un serpent qui se mord la queue ou une étoile à cinq branches et dont au cœur se trouve la lettre G désignant la géométrie.

Show Buttons
Hide Buttons