La pratique du volley-ball en France

Le niveau d’adhésion à cette discipline

Le volley-ball est un sport qui se dispute entre deux équipes de six joueurs se renvoyant par-dessus un filet, un ballon léger sans qu’il ne touche le sol. La pratique de ce sport s’est développée dans les pays européens et son audience s’accroît considérablement de jour en jour. En témoigne l’enthousiasme qu’on note autour de ce jeu lors des compétitions internationales. En France, beaucoup s’intéressent à ce sport certes mais pas autant que le football, le handball et le basket-ball qui sont presque vénérés. Les salles de sport dans l’Hexagone disposent des terrains de volley-ball sur lesquels s’entraînent les férus de ce sport. Même si les français aiment le pratiquer, au point où l’équipe nationale jouit d’une bonne réputation au plan international, le volley-ball n’est pas la référence sportive chez les plus jeunes. A travers ces différents articles et enquêtes, vous apprécierez mieux ce que les français pensent du volley-ball.

Des défis à relever

A voir aussi : Réparer ses chaussures de skate

Pour la pratique du volley-ball en général, il faut se mettre dans les dispositions et avoir les équipements nécessaires. La Fédération française de volley-ball l’a si bien compris, au point d’élaborer une politique de développement du sport à la base. Mais bien des défis importants restent à relever, au-delà du succès que connaît l’équipe française lors des compétitions internationales. Le renforcement de la pépinière est un volet important dans la nouvelle dynamique à insuffler à ce sport. En France, selon les statistiques à lire ici, les enfants et les jeunes s’adonnant au volley-ball sont moins suivis que ceux pratiquant le foot ou le basket Ball. Ainsi, ces jeunes sont très tôt formés dans des centres de formation avant de monnayer leurs talents sur le marché des transferts au sein des championnats professionnels. Il faudra faire de même en ce qui concerne le volley-ball surtout mettre l’information sur cette discipline à la disposition des plus jeunes afin qu’ils s’y intéressent de plus en plus. Ceci contribuera à l’essor de ce sport en dehors de la mise sur pied d’une solide politique de développement de la discipline.

Lire également : Découvrir Namur, la capitale de la Wallonie

Show Buttons
Hide Buttons