Comment négocier son crédit immobilier ?

Les taux pour les crédits immobiliers n’ont jamais été aussi bas alors, si vous envisagez d’entreprendre un projet immobilier, c’est le bon moment. En engageant une négociation bien étudiée et en apportant les bons arguments, vous pourrez profiter du meilleur taux immobilier. Comment s’y prendre dans ce cas ?

Des éléments à prendre en considération

Le premier argument de choix que vous pourrez apporter lors de la négociation de votre crédit immobilier c’est le taux d’endettement. Il s’agit du rapport entre vos charges mensuelles et vos revenus par mois. Si ce taux est faible, cela signifie que votre capacité d’épargne est assez bonne à savoir entre 10 à 15 %. Dans ce cas, il sera plus probable que vous obteniez un meilleur taux immobilier.

Disposer d’un salaire ou d’un patrimoine assez important peut également servir si vous voulez négocier votre crédit immobilier. Dans le jargon de la banque, c’est ce que l’on désigne par reste à vivre. Si vous avez un reste à vivre assez conséquent à la suite du remboursement de votre crédit (hormis les charges à réaliser), alors vous pouvez obtenir un meilleur taux.

La gestion des comptes, un atout à mettre en avant

Ce n’est pas pour rien que les banques demandent systématiquement vos 3 derniers relevés bancaires lorsque vous déposez votre dossier pour un crédit immobilier. En effet, si vous avez été découvert dans les mois avoir précédé la demande, cela risque d’ébranler le déroulement de la négociation.

Pour obtenir un meilleur taux, vous devrez donc savoir gérer vos comptes ou tout du moins opter pour une gestion raisonnable. Vos trois derniers relevés de compte sans aucun incident de payement ou un crédit en cours (crédit à la consommation, aucune dépense exubérante ou imprudente, pas de découvert, etc.).

Les apports personnels

Pour obtenir un meilleur taux immobilier, vous devrez par ailleurs avoir un apport personnel d’environ 20 à 30 % du montant que vous demandez. Il peut s’agir d’héritage, d’aides spécifiques ou bien de primes. En disposant d’un bon apport personnel, vous pouvez négocier un rabais du taux de votre crédit immobilier. Selon les spécialistes, vous devrez au moins pouvoir honorer les frais du notaire à savoir 8 % du montant du bien à acquérir.

Pour bénéficier d’une aide vous avez de nombreuses solutions possibles : la prime de participation (pour les salariés), le prêt familial, l’héritage à venir ou déjà touché, l’augmentation salariale, le prêt Action logement (venant d’un employeur), le prêt à taux zéro (immobilier neuf) et le prêt local (régional ou auprès du département).

Show Buttons
Hide Buttons