Les merveilles de Tanzanie : parc, animaux, cuisine

La Tanzanie, une perle de l’Afrique, regorge de merveilles à découvrir le temps d’un voyage. Au cours d’un séjour, les globe-trotters auront la chance de découvrir ses richesses naturelles ainsi que sa culture diversifiée.

A lire aussi : Consulter un psychologue pour se sentir mieux dans sa peau

Parmi les attraits qui font le renom de ce bout d’éden, il y a les Big five, des animaux que rêvent de voir de nombreux explorateurs. Ce groupe de mammifère comprend le buffle d’Afrique, le rhinocéros noir, l’éléphant d’Afrique, le léopard et le roi des animaux, le lion d’Afrique. Ce dernier est connu pour être un redoutable prédateur. Et pour cause, il est doté de tous les éléments nécessaires pour peaufiner ses talents de chasseur. En plus d’être un excellent stratège, ce grand félin à des vibrisses qui lui permettent de se diriger dans le noir et de ressentir les vibrations du sol. Ces longs poils sensibles et épais sont donc pratiques pour repérer les proies dans la brousse. Au-delà de son caractère féroce, cet animal a une vie sociale très développée avec ses congénères. À titre d’information, les lions possèdent plusieurs cris. Ils peuvent grogner, gronder, siffler, miauler, gémir et rugir pour indiquer à un individu son humeur ou pour marquer son territoire. Mis à part cela, au sein d’une harde, on constate une solidarité extraordinaire entre ces mammifères. Il n’est pas rare de voir qu’une femelle s’occupe de petits autres que les siens pendant l’absence d’une mère.

Les parcs où voir la grande migration des herbivores

En Tanzanie, il existe plusieurs aires protégées où il est possible d’apercevoir les Big five et d’autres animaux. Parmi ces endroits, il y a le parc national du Serengeti situé au nord du pays. Ce site est annuellement le théâtre d’un phénomène extraordinaire, la grande migration des herbivores. L’instinct des gnous, des zèbres ainsi que des gazelles les poussent à chercher des pâturages plus verdoyants lorsque ceux-ci se font rares dans certaines parties de la réserve. Ainsi, ces animaux se dirigent au nord, vers la réserve nationale du Masai Mara pour trouver leur bonheur. D’ailleurs, il est possible d’y observer cette transhumance massive au cours d’un safari Kenya entrepris entre septembre et octobre. Après cette période, les herbivores traversent l’est du parc national du Serengeti pour aller jusqu’à l’aire de conservation du Ngorongoro, au sud-ouest de cette zone préservée. Leur périple dure environ 2 mois avant d’atteindre cette destination. Si les voyageurs décident de voir la migration depuis une montgolfière, ils constateront que les colonnes formées par ces nomades font plus de 30 km de long. Cet impressionnant attroupement constitue une aubaine pour les prédateurs comme les lions d’Afrique qui en profitent pour chasser. C’est pour cette raison que de nombreux spécimens ne survivent pas lors de la grande migration. Néanmoins, la plupart de ces animaux arrivent sains et saufs à l’ouest du parc national du Serengeti, le point de départ depuis lequel les herbivores recommenceront le circuit en boucle l’an prochain.

A découvrir également : Qui est Jean-Marie Bigard ?

Les délices de la Tanzanie

Lors d’une expédition en Tanzanie, il serait dommage de ne pas goûter à la cuisine locale, surtout après un long safari dans la savane. Les plats de ce pays ont été influencés par celles d’Inde d’Oman et de l’Angleterre. De ce fait, ils sont variés et savamment épicés. Pendant les dîners, le riz est souvent au rendez-vous. Il est parfois mijoté avec l’eau de noix de coco ou agrémenté de safran. En dépit de ces inspirations gastronomiques venues d’ailleurs, quelques tribus ont gardé des habitudes alimentaires authentiques. Au menu, ces gens incluent dans leurs recettes des viandes dites « de la brousse ». Ainsi, dans leurs assiettes, il n’est pas rare de voir de l’impala, du dik-dik ou encore de la mangouste. Ces ingrédients originaux plairont probablement à ceux qui sont à la recherche de nouvelles saveurs. L’association de ces mets de choix avec d’autres condiments pourra donner naissance à une expérience culinaire inédite. Mis à part cela, les végétariens trouveront également leur bonheur en Tanzanie en goûtant à certains plats comme l’ugali. Cette spécialité à base de farine de maïs, de millet ou de manioc se marie parfaitement avec des légumes tels que les choux frisés et les carottes.

 

Show Buttons
Hide Buttons