Sign in / Join
Condo

Entre la maison et le condo, le cœur balance

Pour les jeunes adultes qui ont été élevés en région, loin de la vie active d’une métropole, l’achat d’une maison est normalement un projet de vie difficile à chasser de l’esprit. Les bons souvenirs à jouer dans la cour arrière ne peuvent être effacés au profit de la vie dans un condominium, si pratique pour travailler dans un centre-ville mais si… différent. Le débat entre les condos et les maisons est sans conteste très difficile à régler puisqu’il place en conflit des arguments rationnels et émotionnels.

Afin de faire une décision un peu plus réfléchie, il apparaît important que les futurs acheteurs d’une propriété prennent conscience de certains faits relatifs au condominium, histoire de rééquilibrer un peu les perceptions existantes sur le sujet. Vous hésitez à investir dans ce magnifique projet de condo neuf à Laval-des-Rapides?

A découvrir également : Les frais communs et les frais individuels d'un multiplex

On est copropriétaire d’un condominium, pas propriétaire

La différence entre la copropriété et la propriété est relativement importante. En premier lieu, il faut dire que vous ne serez pas en mesure de faire comme bon vous semble en tout temps au sein d’un condominium. Bien que l’isolation soit supérieure en plusieurs cas à celle d’un immeuble d’appartements, vous devrez malgré tout éviter les fêtes trop bruyantes. Dans la convention de copropriété, qui définit les règles à suivre au sein de l’immeuble, plusieurs règles seront écrites sur la conduite à adopter et vous n’aurez pas le choix de les accepter.

Selon le condominium que vous achèterez, il se pourrait également que les animaux domestiques soient refusés. Lorsque vous faites l’achat d’un condominium vous devez donc lire le contrat avec attention pour ne pas vous retrouver avec de mauvaises surprises quelques années plus tard.

A voir aussi : Les avantages et inconvénients de la location meublée ?

Des frais communs à payer mensuellement

En plus de vos mensualités hypothécaires (s’il y a lieu), vous devez savoir que vous aurez par la même occasion divers frais communs à payer à votre copropriété. L’entretien des aires communes, l’aménagement paysager, le déneigement du terrain ainsi que divers autres services seront inclus dans ce montant mensuel. Vous pourriez payer jusqu’à quelques centaines de dollars supplémentaires lorsque vous emménagerez… prenez donc soin de prendre bien connaissance des frais communs avant d’aller plus loin dans votre processus d’achat.

Moins de corvées à accomplir

Il y a bien entendu un revers positif de la médaille à payer ces frais assez élevés : vous n’aurez jamais à vous soucier de la tonte de votre gazon et du déneigement. Comme l’ensemble des corvées sera défrayée par tous les copropriétaires, il est possible que vous réalisiez des économies d’échelle intéressante. Vous aurez ainsi plus de temps pour jouer au parc avec vos enfants ou les reconduire à leurs pratiques sportives hebdomadaires. Même lorsque vous partirez en vacances, vous saurez que le tout est sous contrôle.

* Mise à jour du 20 février 2014

Sur son site web, l'entreprise Concept D4B pourra vous donner plus d'informations sur le processus d'acquisition d'un condominium. L'entreprise vend actuellement ses condos dans un des projets immobiliers les plus en vogue à Laval-Des-Rapides, le 111 Du Parc.

La maison : un investissement à long terme

Si vous êtes plutôt du genre à penser que l’achat d’une propriété doit avant tout être considéré comme un investissement à long terme, alors la maison devrait retenir votre attention. Effectivement, même si les coûts initiaux peuvent s’avérer plus élevés qu'un condominium comparable, il est possible que la valeur de votre demeure augmente avec le temps. Sur une période de 25 ans, par exemple, qui correspond souvent au terme des prêts hypothécaires actuels, les paiements mensuels seront fixés dès le départ et ne varieront pas en fonction des taux d’intérêt.

Toutefois, pensez à bien souligner qu’une maison nécessite davantage d’entretien qu'un condo : tonte de pelouse régulière et déneigement annuel sont notamment indispensables pour préserver son bien-être. Si vous n’aimez pas jardiner ou bricoler à vos heures perdues, alors mieux vaudra peut-être opter pour un condominium où ces responsabilités sont partagées entre tous les copropriétaires.

En choisissant une maison plutôt qu'un condo, vous aurez accès à une cour arrière privée où vous pourrez cultiver vos propres légumes ou faire pousser un jardin fleuri selon vos goûts personnels. Vous pourrez aussi inviter amis et famille lors des chauds mois d’été pour un barbecue mémorable dans votre propre espace extérieur.

C’est bien entendu à chacun sa vision du parfait chez-soi. Décider entre la maison et le condo revient donc essentiellement à peser les avantages et inconvénients liés aux deux types de propriétés et à choisir celle qui correspond le mieux à vos besoins et désirs personnels.

Le condo : une option de vie urbaine et pratique

Le condominium, ou condo, est une option de plus en plus populaire pour les personnes qui cherchent à vivre dans un espace urbain pratique et fonctionnel. Les condos sont souvent situés près des centres-villes ou dans des zones commerciales animées, offrant ainsi un accès facile aux restaurants, commerces et activités culturelles. L'absence d'une cour extérieure signifie moins de travaux d'entretien et de corvées à accomplir qu'avec une maison.

Les copropriétaires partagent aussi les frais généraux tels que le nettoyage des espaces communs, la réparation du toit et l'aménagement paysager extérieur. Cela peut aider à maintenir les coûts fixes bas tout en bénéficiant de commodités comme une piscine intérieure ou une salle de gym commune.

Si vous êtes célibataire ou si vous n'avez pas besoin d'un grand espace pour votre famille actuelle (ou future), alors un condo pourrait être parfaitement adapté à vos besoins. Les unités modernisées sont souvent équipées d'appareils électroménagers haut de gamme et peuvent avoir été construites avec des matériaux respectueux de l'environnement comme le bois dur récupéré ou d'autres matériaux recyclés similaires.

Il y a quelques inconvénients liés au fait d'être propriétaire d'un condo : par exemple, certaines règles strictes régissant leur utilisation peuvent limiter votre créativité intérieure lorsque vient le temps de décorer votre nouveau chez-vous selon vos goûts personnels. Vous ne pouvez pas non plus réaliser de modifications structurelles, telles qu'un mur porteur ou un ajout extérieur. Avant d'acheter un condo, assurez-vous que les règles et réglementations des copropriétés vous conviennent bien.

Le choix entre une maison ou un condo dépendra de vos besoins spécifiques en matière d'espace personnel et de votre niveau de confort avec les responsabilités liées à la propriété. Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients, donc il faut choisir celle qui convient le mieux à votre style de vie unique.

TagsCondo