groupe-electrogene-pramac

Le choix d’un groupe électrogène : que prendre en compte ?

groupe-electrogene-pramacLorsqu’on ne dispose pas d’électricité (à cause d’une coupure électrique ou parce qu’on se trouve dans un lieu qui n’est pas alimenté en électricité), il convient généralement de se servir d’un groupe électrogène adapté à ses besoins. Cet appareil qu’est le groupe électrogène permet en effet de produire de l’électricité en toute autonomie grâce à un moteur thermique qui entraîne un alternateur qui fournit de l’électricité.

Cependant, tout le monde n’est pas capable de choisir un groupe électrogène “adapté à ses besoins”. Quels sont les éléments à prendre en compte pour choisir le groupe électrogène idéal ? Pour répondre à ces questions, on peut faire appel à une entreprise spécialisée dans les groupes électrogènes ou prendre en compte cette liste non-exhaustive des caractéristiques des groupes électrogènes.

A lire également : Une veille stratégique pour rassembler de nombreuses informations

Les éléments à prendre en compte

  • La puissance du groupe électrogène

Il ne sert à rien de louer ou d’acheter un groupe électrogène surpuissant s’il est destiné à faire fonctionner. Tout d’abord, il faut assimiler que la puissance du groupe électrogène s’exprime en kilowatt (kW) ou en kilo Volt Ampère (kVA). Pour transformer une unité dans l’autre, il convient d’appliquer la formule suivant : 1 kVA = 0,8 kW.

Ensuite, il faut savoir que la puissance des appareils résistifs ne se calcule pas de la même manière que celle des appareils inductifs. Pour les premiers, il faut additionner les puissances et les multiplier par 1,3 pour connaitre la puissance (en kW) que devra offrir le groupe électrogène.

A lire aussi : Dans quel domaine utilise-ton le marquage au laser?

Pour les appareils inductifs, il faudra multiplier la somme des puissances par 3 pour obtenir la puissance nécessaire en kVA.

  • Le type de carburant

Un deuxième élément à prendre en compte dans le choix de son groupe électrogène : le type de carburant. En général, on utilise des groupes électrogènes à essence pour les usages domestiques et des groupes au diesel sur les chantiers et les entrepôts (car plus bruyants). Aujourd’hui, on peut également trouver des groupes électrogènes au GPL, au gaz ou aux biocarburants.

  • Quid du bruit ?

Ce n’est pas une surprise : un groupe électrogène provoque des nuisances sonores. Heureusement, il est possible de les diminuer en se tournant vers un groupe insonorisé pour certains travaux spécifiques (lotissement, commerce ambulant, etc.).

D’autres caractéristiques peuvent être prises en compte lorsqu’on doit choisir son groupe électrogène. Parmi elles, on trouve le type de démarrage du groupe, la capacité de son réservoir, la vitesse moteur ou encore son poids.

Pour plus d’informations : www.prosoud.com

Show Buttons
Hide Buttons