Bien choisir un chauffe-eau

Depuis 2012, les bâtiments neufs doivent respecter la loi sur la Réglementation Thermique (loi RT-2012) qui définit les objectifs énergétiques des nouvelles constructions. Dans ce cadre, il est nécessaire, lorsqu’on installe ou que l’on remplace son chauffe-eau de choisir le modèle le plus adapté possible à ses besoins. Voici un petit aperçu des différents types de chauffe-eau.

Le chauffe-eau électrique

C’est le type de chauffe-eau le plus répandu. Simple d’utilisation et à capacité variable, il offre de bonnes performances et s’adapte à un grand nombre de situation. Il y a deux catégories de chauffe-eau électrique. Dans la première, l’eau est chauffée sur demande et le système ne permet donc pas de conserver de l’eau chaude. Il s’adapte surtout dans les cas où le besoin en eau chaude est peu important (alimenter un évier par exemple). Dans la seconde, l’eau est stockée dans le ballon et elle est chauffée par une résistance (chauffe-eau électrique à accumulation). Le chauffe-eau électrique a une capacité maximale de 300 litres. Il nécessite d’être relié sur une arrivée d’eau ainsi que sur le réseau électrique. S’il est peu onéreux à l’achat, il consomme en revanche beaucoup d’énergie à l’utilisation. Afin de réduire cette consommation, il est possible d’installer un contacteur sur le tableau électrique et de permettre le chauffage de l’eau sur les heures creuses (heures de nuit où les tarifs sont plus bas).

A lire également : Recréer une ambiance Jet Set à la maison

Le chauffe-eau gaz

D’une capacité réduite (50 litres maximum), il ne s’adapte que lorsque les besoins en eau chaude sont faibles car celle-ci est chauffée à la demande. Il doit être raccordé au gaz de ville et à un système d’évacuation des gaz brûlés. Là encore, le coût de la pose reste raisonnable (autour de 600 euros) mais le chauffe-eau gaz nécessite d’être entretenu de manière régulière : une fois par an obligatoirement. L’avantage par rapport au chauffe-eau électrique est que le gaz est moins onéreux que l’électricité. Il consomme également moins d’énergie puisque la consommation nécessaire à la production de l’énergie est la même que la quantité d’énergie fournie.

Le chauffe-eau solaire

Ce type de chauffe-eau s’adapte surtout aux régions les plus ensoleillées (principalement le sud de la France) car il repose, comme son nom l’indique sur l’énergie solaire. Celle-ci est captée par des panneaux solaires. L’énergie solaire est ensuite transmise au ballon qui va chauffer l’eau. A l’inverse des autres types de chauffe-eau, l’installation d’un chauffe-eau solaire est donc particulièrement conséquente puisqu’elle nécessite la pose de panneaux solaires sur votre terrain (toit de la maison, jardin…). Ce type d’installation convient parfaitement aux grandes capacités (jusqu’à 400 litres). L’avantage majeur est que l’énergie utilisée pour chauffée l’eau est gratuite. Par contre, le chauffe-eau solaire demande un entretien particulier car les panneaux doivent être nettoyés et vérifiés régulièrement pour garantir le bon fonctionnement du système. Il faut compter en moyenne 3500 euros pour faire poser ce type de chauffe-eau, soit cinq fois plus cher qu’un chauffe-eau gaz.

A voir aussi : La maison basse énergie: une définition confuse

Le chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique répond parfaitement aux critères de la loi RT-2012. C’est pourquoi on le retrouve souvent dans les constructions récentes. Plus simple à installer que le chauffe-eau solaire, il nécessite néanmoins de respecter certaines règles. Il doit être situé dans une pièce non chauffée, d’un volume minimum de 20m³. Le système capte les calories présentes naturellement dans l’air de la pièce et les utilise comme source d’énergie pour chauffer l’eau. Sa capacité varie entre 150 et 250 litres. A la différence du chauffe-eau solaire, le chauffe-eau thermodynamique ne nécessite pas d’entretien particulier. Seuls quelques contrôles simples doivent être faits régulièrement afin de maintenir le système fonctionnel.  Le prix d’un appareil thermodynamique tourne autour de 2500 euros mais il s’avère être très économique sur le long terme et est éligible aux aides financières.

Pour en savoir plus : https://www.dedietrich-thermique.fr/nos-produits/chauffe-eau-thermodynamique

Show Buttons
Hide Buttons