Voyager avec son animal de compagnie

En plein dans les préparatifs de vacances et de vos voyages, vous êtes en train de réserver vos billets d’avion ou de train. Vous hésitez alors encore beaucoup entre emmener votre animal domestique ou le laisser dans une pension. Lisez l’article qui suit.

En avion

Vous programmez de prendre l’avion ? Sous réserve que la compagnie propose cette prestation, vous pouvez tout à fait voyager avec votre chien, ou votre chat. Des règles seront cependant à respecter. Et à quelques différences près, ces impératifs sont les mêmes chez les compagnies aériennes. Mais d’ores et déjà, avant de vous renseigner sur le tarif, pensez d’abord à vérifier si les tous les vaccins de votre fidèle compagnon sont à jour.

Lire également : Copiste : un drôle de métier

Il se peut également qu’un certificat de santé délivré par le vétérinaire vous soit demandé. Ce papier attestera en effet de la très bonne condition physique de l’animal. C’est l’assurance qu’il pourra supporter sans problème le trajet surtout en cas de vol long-courrier. Sinon, pour ceux qui séjourneront au Royaume-Uni, plus particulièrement à Londres, un passeport pour animaux domestiques sera également nécessaire.

Concernant, maintenant le contenant dans lequel voyageront le matou ou le toutou, la cage de transport doit-être fabriqué dans matériaux très résistants qui supportent bien les fréquents mordillages et griffures. Assurez-vous de la présence d’au minimum deux orifices de ventilation. La porte devra aussi se fermer solidement et bien résister aux secousses.

A voir aussi : Les différents types de serveurs

En train

Il est également possible d’avoir votre animal de compagnie à bord de toutes les lignes de train français, et cela quels que soient leurs trajets. La seule condition est d’obtenir l’accord de vos co-voyageurs. Et au moment de réserver les billets, pensez à en acheter aussi pour votre chat, ou pour votre chien. Le prix du ticket varie selon le poids de l’animal. Le tarif est de sept euros pour les bêtes de moins de six kilos.

Avec un poids supérieur, prévoyez la moitié du prix d’un billet de deuxième classe. Seuls les chiens-guides peuvent accompagner gratuitement leurs maîtres. Ici aussi, pour la sécurité des autres voyageurs, ainsi que pour le confort de l’animal, son panier ou son sac de transport doit respecter des dimensions bien précises. L’idéal est que ce dernier arrive à s’y tenir debout.

Vacciné contre la rage, l’animal doit avoir une puce électronique qui permettra facilement son identification au cas où il s’enfuit. Ne vous séparez à aucun prix de son carnet de santé. Enfin, il ne faut pas oublier de mettre une muselière sur les chiens qui pèsent plus de cinq kilos.

Show Buttons
Hide Buttons