Sign in / Join

La ville de Laval apparaît progressivement sur la carte

Il y a quelques années, on entendant exclusivement parler de deux villes dans la province : Québec, qui est sa capitale, ainsi que Montréal, la sulfureuse métropole. Une grande rivalité s’est développée entre elles, autant au niveau sportif que politique, et continue aujourd’hui d’alimenter les presses des principaux journaux de la province de Québec. Toutefois, malgré l’envergure de ces deux villes, il apparaît anormal de ne pas entendre parler plus souvent des autres villes faisant partie du top 5 (au niveau de la population), soit Laval, Gatineau et finalement Longueuil. Puisqu’on parle beaucoup de Montréal pour des raisons négatives ces derniers mois, il ne faut pas trop en être jaloux. Toutefois, il est intéressant de constater que la blogosphère a enfin commencé à s’intéresser aux autres villes, notamment Laval!

Laval

A lire en complément : Vous avez des ennuis de Plomberie, appelez-nous!

L’histoire de Laval attire l’attention

Vigousse-Dessine, un blogue suisse, a notamment publié récemment un article relatant l’histoire de Laval depuis la Nouvelle-France, lors de la colonisation de l’île-de-Jésus en 1635. Ce texte met en perspective les différents problèmes que la ville a dû vivre au cours du dernier siècle afin de faire face aux afflux constants de nouveaux arrivants en provenance de la métropole. Avec l'urbanisation de plus en plus rapide de la ville, Sainte-Rose serait apparu en 1857, puis Laval-des-Rapides en 1912. L'orientation purement agricultrice et religieuse de la ville allait changer assez rapidement. La fondation de la ville en elle-même remonterait seulement à 1965, à la suite de fusions visant à uniformiser les services entre les différentes municipalités de l'île, réduisant par la même occasion les coûts. Il est d’ailleurs assez surprenant de constater que sa taille a pu croître de façon si spectaculaire depuis cette date.

L’économie de Laval attire elle-aussi l’attention

Depuis les dernières années, on constate également que la vie économique de la ville de Laval vit une croissance assez intéressante. Le blogue NBBTA, qui se spécialise quant à lui dans les articles sur la finance et l’économie, suggère aux entreprises locales d’investir dans les différents « pôles économiques » de la ville : il semblerait que celle-ci soit particulièrement forte en ce qui concerne l’horticulture ainsi que les industries de haute technologie comme le pharmaceutique, par exemple. Ce n'est pas pour rien que l'INRS y a ouvert un institut de recherche spécialisé pour les étudiants du 2e et du 3e cycle: la ville est assoiffée de main d'oeuvre hautement qualifiée.

A découvrir également : Quel cadeau original pour une femme ?

Laval souffre de quelques petits problèmes de réputation dans l’œil des Montréalais, mais il ne faut pas nécessairement s’y fier. Il est très facile de juger une ville lorsqu’on n’y habite pas, c’est clair et net! Le solde migratoire positif de la ville de Laval indique que bien des gens commencent à être attirés par celle-ci.

Les points à améliorer

Bien entendu, pour devenir aussi attirante que sa voisine, Laval devrait mettre en oeuvre quelques réformes. Par exemple, vu sa vaste population, il est inacceptable que l'offre culturelle soit aussi réduite et qu'il faille prendre l'autobus ou le métro jusqu'à l'île de Montréal pour assister à des pièces de théâtre ou à des festival de façon fréquente. L'image de la corruption de Laval est certes très omniprésente dans les médias et elle nuit à l'attrait de l'ancienne Île Jésus; cependant, tant que les gens ne pourront pas avoir accès à une qualité de vie plus axée sur les divertissements, les gens continueront d'envier certains aspects de Montréal. La corruption, quant à elle, fait déjà l'objet d'efforts très importants du Gouvernement du Québec et de la Commission Charbonneau.

 

TagsLaval