Utiliser internet et les réseaux sociaux pour recruter un médecin

0

Internet et les réseaux sociaux sont devenus le principal vecteur de recrutement. Le secteur médical n’est pas en reste. De nombreux sites spécialisés sont consacrés à l’annonce médicale. Alors comment ces sites d’annonces peuvent-ils être employés au mieux par les professionnels de santé ?

Vous travaillez au service RH d’un établissement de santé, publique ou privé. Vous rencontrez parfois des difficultés pour attirer chez vous la perle rare : infirmières, aides-soignants, médecins vont-ils s’arrêter sur votre annonce ? Connaissez-voustous les ressorts de ces publications ?

Les réseaux sociaux et les sites spécialisés

Déjà, quand on parle réseaux sociaux, il faut savoir sur quoi on s’entend : ils ne se réduisent pas à Facebook et Twitter, ou Instagram. Les sites à vocation professionnelle comme LinkedIn ou Viadeo font aussi partie des réseaux sociaux. Or ce sont désormais des incontournables du recrutement dans certains secteurs d’activité comme l’informatique ou les métiers du digital. Ils drainent des centaines de milliers de visiteurs quotidiens, et leur utilité n’est plus à prouver.

Dans le secteur médical où, à l’inverse de la plupart des secteurs d’activité, il y a une pénurie de profils, les réseaux généralistes ont toujours leur mot à dire. Mais ils sont détrônés par les sites dédiés au secteur médical. Car l’annonce médicale, concurrencée par la multitude d’autres annonceurs, se doit d’obtenir la plus haute visibilité. Il faut donc intéresser les talents en leur proposant d’autres contenus que la seule liste d’annonces, dédiés à l’actualité médicale.

Les médecins diplômés sont encore rétifs à la visite de ces sites, se contentant des réseaux à l’ancienne (réseau d’école, bouche à oreille, recommandation de leur directeur de thèse), ou appelant directement les établissements de santé qu’ils visent, ils sont tout de même de plus en plus attentifs à l’annonce médicale. Elle leur permet par exemple de considérer le dynamisme du service RH de tel établissement de santé, ou de glaner des informations supplémentaires en toute simplicité.

Les bonnes pratiques

La publication d’une annonce médicale requiert plusieurs précautions.

Tout d’abord, la confidentialité : il est préférable de s’assurer qu’aucune information sensible ne filtrera à travers elle. Il est de bon ton de vanter la modernité ou la haute technologie du matériel médical récemment acquis. Mais vous ne pouvez dévoiler les programmes d’achat, de travaux d’agrandissement ou de modernisation pour les prochaines années. Vous risqueriez par exemple d’envoyer à vos services généraux ou à votre direction financière toute une série de prestataires les harceler pour leur proposer tels ou tels matériel complémentaire ! Ce qui est encore un moindre mal…

L’annonce médicale doit évidemment mettre en valeur le poste, ses avantages, l’établissement, elle peut également s’appuyer sur les atouts de la ville et de la région. Si votre établissement fait partie d’un groupe privé, il est important de souligner les évolutions possibles au sein du groupe, en France et à l’étranger. Il sera toujours temps en entretien de vérifier les motivations du candidat pour le poste en lui-même !

Les Photos

Comme pour une annonce immobilière, ou une publicité, il convient d’attirer les candidats, et donc d’attirer l’œil. De trop nombreuses annonces conservent le format classique des annonces de recrutement : logo et texte. Or internet est un outil multimédia. Qu’on se le dise !

Et l’annonce médicale a une particularité : lorsqu’on est sur un marché ultra concurrentiel, il est important d’attirer par tous les moyens les visiteurs à lire le contenu. De donner envie de regarder plus loin. En particulier si vous recruter dans une spécialité recherchée par les établissements, comme la psychiatrie, la chirurgie, l’urologie ou l’anesthésie.

Aussi, une ou deux photos de l’établissement, des locaux, ou de l’équipe médicale permet de rendre votre établissement plus concret, plus humain aux yeux du lecteur de l’annonce. Elle permettra aussi peut-être de vous distinguer, quand aujourd’hui 40% des employeurs déclarent utiliser les réseaux sociaux pour recruter.

Share.

About Author

Rédacteur freelance spécialisé dans la finance

Comments are closed.

Powered by themekiller.com