Sign in / Join

La thermopompe fête ses 30 ans d’existence

Depuis la nuit des temps, l’être humain ne cesse de développer des façons plus efficaces de se réchauffer. Du simple feu de camp, nous sommes passés à des systèmes perfectionnés qui se contrôlent eux-mêmes, qui repoussent les froids les plus atroces et qui, dans certains cas, réussissent même à se passer de combustible. C’est le cas de cette chère thermopompe, système de chauffage qui était lancé sur le marché il y a environ 30 ans. Au début du mois, les membres de la bannière Réno-Maitre de l’APCHQ fêtaient ce produit qui garde tant de familles au chaud.

En tout ce temps, le modèle de base de la thermopompe a su évoluer de façon très positive. Connu comme étant plutôt bruyant dans ses premiers temps, il a se faire plus subtile grâce au travail des ingénieurs qui l’ont retravaillé. Son efficacité a aussi cru de façon considérable. Bien que la thermopompe n’ait pas encore acquis son statut de système de chauffage autonome, ayant besoin du support d’un chauffage d’appoint lors des périodes les plus froides,  on peut dire que la bête fait maintenant le poids sur le marché.

A découvrir également : La Panic House du PDG de Facebook

Thermopompe

Que fait la thermopompe?

La thermopompe elle-même ne produit aucune chaleur. Elle ira plutôt s’approvisionner à l’extérieur en puisant la chaleur à travers l’air froid, chose plus facile à faire qu’on pourrait le croire. Jusqu’à des températures de -12 degrés, elle fonctionne en solitaire, mais elle perd de l’efficacité de façon importante lorsque le mercure se rend plus bas.

A lire aussi : Conseils pour décorer la maison dans un style campagne moderne

En été, le système fait exactement l’inverse : il repousse l’air chaud à l’extérieur, faisant office de climatiseur central assez efficace. Malgré son coût d’acquisition qui est plus élevé, il y a au moins une économie substantielle puisque l’achat du climatiseur peut être mis au rancart.

Le tarif DT

Hydro-Québec a compris que la thermopompe, qui fonctionne à l’électricité, était une arme à double tranchant. Lorsque le réseau électrique québécois peine à suffire à la demande de chauffage, lors des -30 degrés Celsius, il ne faut pas en plus que la thermopompe siphonne davantage les efforts de la société d’état avec son inefficacité! Le tarif DT de bi-énergie permet à Hydro-Québec d’offrir un rabais substantiel sur les frais d’énergie pendant la majeure partie de l’année; en échange, quand le mercure descend sous un seuil fixé, chaque dépense d’électricité est facturée de façon très agressive, soit près de quatre fois plus cher.

L’entente n’est pas aussi mauvaise qu’elle n’y paraît pour le consommateur! Si celui-ci accepte de conserver une chaudière au mazout ou au gaz, il verra sa facture annuelle chuter de façon considérable.

Les fournisseurs de thermopompes

Plusieurs entreprises sont en mesure de vous offrir un service d’installation et d’entretien d’une thermopompe. Parmi ceux-ci, on retrouve la compagnie Summit Air Inc, qui dessert principalement la région de Montréal. Les gens qui se trouvent dans d’autres régions du Québec préféreront plutôt faire appel à un des nombreux entrepreneurs se situant sous la bannière Réno-Maitre mentionnée précédemment.

Les chiffres

Selon l’APCHQ, l’investissement dans une thermopompe se rembourse généralement sous un délai allant de cinq à huit ans, selon la taille de la maison à chauffer et divers autres facteurs. La durée de vie de la machine se situe aux environs de 15 ans, et un entretien annuel doit être fait à partir de 10 ans. On dit que la thermopompe répond à 90% des besoins de chauffage d’un domicile, les autres 10% étant réservés au système de chauffage d’appoint.