Quand la technologie rencontre la technique : la modélisation en 3D

Nous avons plus d’informations et de l’informatique puissante à notre disposition que jamais. Tout est connecté et a transformé la façon dont les constructions sont conçues et construites. La troisième dimension et peu à peu intégrée dans les plans de constructions. Elle permet d’avoir un aspect spatial réaliste de l’objet.

Générer une version virtuelle d’un bâtiment en 3D

D’une manière générale, une modélisation des données du bâtiment réalisée avec des informations provenant de différentes sources parmi lesquels des fichiers liés à tous les éléments depuis les sols, les murs et les fenêtres, aux équipements de tuyauterie, de drainage et de traitement des eaux usées.

Une version entièrement virtuelle du bâtiment est ensuite créée et partagée avec l’ensemble des parties prenantes.

Elles peuvent ainsi procéder à des vérifications pour prévoir la performance du bâtiment ou observer des modèles d’architecture en 3D pour améliorer la planification.

L’un des principaux avantages alors réside dans le fait que les changements en matière de conception, d’estimation ou d’accord sont appliqués au sein d’un même document au lieu d’être réalisés individuellement sur plusieurs documents par des équipes différentes à des moments selon des versions voire même des formats différents.

Parmi les professions qui utilisent la modélisation en 3D comme partie intégrante de leur travail, on retrouve des architectes, ingénieurs en structures, ingénieurs civil, ingénieurs de contrôle, entrepreneurs, propriétaires de bâtiments et gestionnaires d’installations.

La modélisation 3D vient d’évincer le travail classique

Grâce à la capacité des travailleurs à travailler sur et contribuer à des projets en temps réel, la confusion provoquée par une planification plus précise appartient désormais au passé.

En plus la possibilité de tester la performance et d’effectuer des modifications de cette manière permet de réaliser une économie estimée entre 20% et 30% en termes de temps, le coût et d’énergie.

Des avantages si nets supplante le scepticisme affiché envers la numérisation des processus de conception, de développement et de fonctionnement.

Les professionnels de l’industrie adoptent désormais les technologies de la modélisation 3D sans réserve au risque pour ceux qui n’ont pas encore là de se retrouver loin derrière.

L’un des plus grands défis de la modélisation 3D réside dans la quantité d’informations nécessaires, or plus la quantité de données chargées dans un projet est importante, plus la puissance du calcul doit être élevée afin de conserver les processus de travail fluide.

C’est pour cette raison que les fichiers de la modélisation tridimensionnelle doivent être soigneusement conçus et gérés afin de n’utiliser que la quantité d données réellement utile.

Show Buttons
Hide Buttons