3 règles d’or pour présenter son projet immobilier à un courtier

Le courtier mise sur son expertise, sa maîtrise du domaine bancaire et sa relation professionnelle avec les banques pour trouver le financement adéquat à son client. Toutefois, pour optimiser la chance d’avoir une demande de prêt acceptée, le client devrait respecter ces trois règles de présentation de projet immobilier.

Être sincère sur son projet

Le client doit exposer dans le moindre détail les informations relatives à son projet à commencer par le bien immobilier dont il veut acquérir : type, emplacement, valeur, achat pour résidence, location ou revente, etc.

courtier2

Le courtier doit aussi être en connaissance des moyens disponibles dont le client a en sa disposition : apports personnels et leur nature, apport externe déjà existant comme le prêt de l’employeur ou avance sur salaire, etc. Il faut donc que le client informe le courtier le type de financement qu’il cherche, sa capacité de remboursement et ses garanties.

Être réaliste

Pour que le courtier trouve la solution adaptée, le client doit mener un projet approprié à sa situation réelle. Il doit donc vérifier ses capacités de remboursement avant de s’engager. En d’autres termes, le courtier immobilier va demander, après calcul des capacités de financement, un prêt recevable dont le montant et les conditions demandés sont conformes aux documents fournis et à la situation personnelle du demandeur.

Avoir les papiers lors de l’entretien

Pour accompagner sa demande de prêt, l’emprunteur doit fournir les documents suivants : état civil, document attestant les revenus et les charges, niveau d’endettement et patrimoine immobilier pour l’étude de projet, hypothèque sur les biens immobiliers, pièces justificatives de la situation financière, l’attestation de non fichage FICP à la Banque de France pour les garanties.

Grâce à l’entretien et à l’étude des pièces fournies, le courtier est à même d’offrir des conseils et de définir le projet de financement. Fort de cet aval de spécialiste, les banquiers passent moins de temps à examiner le dossier et répondent plus vite aux sollicitations c’est pourquoi le financement via un courtier en crédit peut aller bien plus qu’en démarchant les banques.

Show Buttons
Hide Buttons