Départ en mission humanitaire

Comment préparer son départ en mission humanitaire ?

Les missions humanitaires attirent de plus en plus de personnes chaque année en France. Que ce soit pour des missions basées sur le bénévolat ou au contraire, par le biais d’études humanitaires et de formations en solidarité internationale, de plus en plus de personnes partent aider leurs prochains. Voici donc quelques conseils pour vous permettre de bien organiser votre départ.

Etude en humanitaire ou mission de bénévolat, faire le bon choix

Formation humanitaireSuivant votre profil et vos aspirations, différents cadres de missions humanitaires s’offrent à vous. En effet, si vous souhaitez partir de façon bénévole sans être rémunéré, vous pouvez opter pour une mission de Service Civique à l’Etranger si vous avez moins de 26 ans. Ces missions durent en moyenne entre 6 et 12 mois. Vous pouvez également opter pour un Service Volontaire Européen qui s’adresse aux personnes ayant entre 18 et 30 ans, ou un Volontariat de Solidarité Internationale qui est un mode de voyage convenant à tous les âges. Enfin dernière option et la plus rependue, partir par le biais d’une ONG offre de nombreuses possibilités de missions et destinations. Pensez cependant qu’en partant avec ces organismes, l’ensemble des charges financières, administratives et autres, seront à votre charge.

A l’inverse, si travailler dans l’humanitaire apparaît comme une réelle vocation et que vous souhaitez en faire votre métier, intégrez plutôt une formation humanitaire. En effet, ces études humanitaires vous apporteront à la fois les fondements théoriques nécessaires pour réussir votre mission mais également toutes les clés pour acquérir des savoirs être indispensables pour travailler dans l’humanitaire.

Faire le choix d’intégrer une formation humanitaire vous permettra également d’accéder à des postes comme responsable projet ou chargé de mission en ONG.

Nos derniers conseils quelques mois avant de partir

PasseportSuivant votre profil, votre préparation pour un départ en mission humanitaire sera différente. En effet, si vous sortez d’une formation telle qu’une licence humanitaire vous aurez déjà toutes les clés en main pour partir. A l’inverse, si vous partez sans diplôme dans le cadre d’une mission bénévole, plusieurs points sont à penser.

Le plus important une fois que vous connaissez la destination de votre mission est d’apprendre un minimum la langue du pays dans lequel vous vous rendez. Pensez à vous créer un lexique de tous les mots qui peuvent se révéler indispensables. Dans tous les cas, sachez qu’il faudra perfectionner votre anglais afin de pouvoir communiquer facilement avec tous les membres de votre équipe.

Si votre départ est prévu dans quelques mois, profitez de votre temps libre pour participer à diverses missions ou stages dans des associations françaises. Ces petites expériences vous permettront de vous familiariser avec le domaine de l’humanitaire et de vous donner une certaine expérience toujours utile.

Pensez également à vous renseigner sur tout ce qui concerne les démarches administratives, le financement de votre voyage et les vaccins nécessaires.

Voici donc un article qui vous permettra d’y voir plus clair sur la manière d’organiser votre départ en mission humanitaire et surtout d’organiser un voyage en cohérence avec vos aspirations.

Show Buttons
Hide Buttons