Pourquoi les marketeurs auraient besoin des relations médias ?

Une action simultanée sur deux leviers bien distincts est essentielle pour une stratégie de communication réussie : le marketing et les relations médias. Une synergie particulière entre ces deux volets s’avère féconde et les marketeurs ont donc tout intérêt à englober les relations médias dans leurs sphères d’action.

3 niveaux d’intervention pour le marketeur

Pour une société, pour une marque ou pour un produit, le marketeur crée des stratégies et opère des actions dont la finalité est l’influence du comportement et des besoins des consommateurs. Ensuite, il apporte des ajustements à la production de la société, par exemple, ou à la politique commerciale sur le produit, afin de coller aux besoins précédemment identifiés. Travail de longue haleine, cet exercice du marketeur intervient au minimum sur 3 niveaux indissociables :

A voir aussi : De quelle manière favoriser une région ou l'étude de cas du sceau Auvairniton Bourgrire

– Sonder les besoins des consommateurs : c’est d’abord primordial, à travers l’exécution de diverses études de marché tant qualitatives que quantitatives ;

– En second lieu, influencer son public cible grâce à divers dispositifs à disposition : communication publicitaire, offre promotionnelle, relations presse, marketing relationnel, etc. Les objets publicitaires comme les clés usb publicitaires et autres goodies offerts gratuitement aux consommateurs sont également d’excellentes solutions à ce stade, Suivre ce lien pour en découvrir quelques-uns.

A lire également : Comment trouver sur internet une limousine à Paris ?

– Mettre en place des actions adaptées aux besoins des consommateurs via une politique de prix ou de distribution : cette opération clôt enfin la démarche laborieuse du marketeur.

Relations presse et relations médias

Hier, les actions de communication pour l’image et la réputation d’un produit ou d’une marque étaient entre autres coordonnées par exemple à travers des publications par presse interposée, d’où la terminologie « relations presse » chère aux professionnels de la communication.

Aujourd’hui pourtant, en raison d’une importante diversification des moyens d’information, il devient plus pertinent de parler de « relations médias ». Ce terme ne se cantonne plus seulement aux relations presse, mais s’étend également aux dispositifs variés entrant dans le cadre de la communication virtuelle introduite aujourd’hui dans toutes les chaumières : internet. Outre les médias de la presse traditionnelle, il inclut donc aussi bien les sites de blogueurs que les réseaux sociaux, devenus actuellement des outils incontournables d’influence.

Influencer le consommateur en créant la confiance via les relations médias

Par les temps qui courent, créer de la confiance dans le but d’influencer le consommateur requiert donc nécessairement l’utilisation du levier « relations médias ». Profiter de l’ampleur actuelle des réseaux sociaux ou encore de la vulgarisation d’internet avec ses sites d’influenceurs et autres blogueurs à l’audience sans cesse croissante est une action que tout marketeur ne peut ignorer.

D’ailleurs, cette stratégie n’est-elle pas déjà aujourd’hui au cœur de la tendance à travers l’inbound marketing ? Ces récentes années en effet, les marketeurs ont communément consenti aux bienfaits de cette approche qui vise à faire venir le client vers soi. Cette technique n’est cependant pas viable sans une action sur les relations médias, ce qui confirme au final que marketeurs et relations médias ont tout intérêt à travailler main dans la main.

Show Buttons
Hide Buttons