L’utilisation de l’énergie nucléaire en Grande-Bretagne

L’historique de l’industrie nucléaire britannique

C’est en 1953 que la première centrale nucléaire Calder Hall a été ouverte. Elle était basée sur le site de Sellafield au nord-ouest de l’Angleterre. En 1956, elle sera connectée au réseau électrique national. Ainsi, elle produit commercialement de l’électricité. Le réacteur de cette première centrale est un prototype Magnox ayant une capacité initiale de 45 Mw. Trois années plus tard, c’est-à-dire en 1959, un second prototype verra le jour à Chapelcross. Quelques années plus tard, neuf centrales nucléaires Magnox seront construites et connectées au réseau entre 1962 et 1971 dans deux pays du Royaume-Uni : l’Angleterre et le Pays de Galles.

Le nucléaire en forte croissance

En 1996, un des acteurs de la filière nucléaire au Royaume-Uni sera privatisé. Il s’agit du British Energy. Désormais, il pourra mettre en exploitation les sept centrales AGR et la centrale PWR. L’industrie nucléaire britannique fait usage de matériels puissants comme le câble extra souple. Elle fit face à des problèmes financiers au début des années 2000. La cause est la chute des prix de gros de l’énergie, soit moins de 40%. La libéralisation du marché a été à la base de cet effondrement. En 2003, un plan de restructuration a été initié. Selon ce plan, les actionnaires n’ont plus droit qu’à 2.5% du capital de l’entreprise.

A lire en complément : Conseils pour trouver un excellent professeur d’italien

Les acteurs de l’énergie nucléaire

A cause du fait que British Energy n’a pas réussi à bénéficier d’un assouplissement de la taxe sur l’électricité et les hydrocarbures, ni d’une réduction sur le tarif des combustibles avec BNFL, elle a dû avoir recours en 2002 au gouvernement afin d’éviter la faillite. Son cri de détresse a été entendu car le gouvernement lui a accordé une aide d’urgence. L’énergie nucléaire britannique est à une période décisive de son histoire. Ne répondant pas aux normes du marché nucléaire actuel, elle risque de disparaître, si aucune mesure n’est prise pour mettre fin à cette situation. Les internautes qui veulent avoir plus d’informations sur le nucléaire britannique peuvent se connecter aux sites internet qui consacrent des pages à ce sujet.

Lire également : Un photographe événementiel pour des souvenirs de qualité

Show Buttons
Hide Buttons