Entretien d'embauche : 5 questions pièges et leurs réponses

Entretien d’embauche : 5 questions pièges et leurs réponses

L’entretien d’embauche est bien souvent aussi redouté qu’un passage chez le dentiste. Stresse, angoisse, appréhension? Vous souhaitez vous préparer au mieux à celui qui vous attend? Cet article devrait vous y aider… Ensemble, passons en revue les cinq questions pièges habituellement posées par les recruteurs et voyons quelles sont les meilleures façons d’y répondre. 

1. Parlez-moi de vous…

Vaste question! Et c’est bien là le problème… Il peut être difficile de cerner les attentes de votre interlocuteur quant à cette interrogation. Quoi qu’il en soit, une chose est sûre, inutile de lui déballer l’historique de votre vie à compter de votre naissance. Le recruteur n’aura, par exemple, que faire de savoir que votre petit frère s’appelle Florian, qu’il est âgé de 23 ans et que votre chat s’appelle Poupouce. Tenez-vous en à votre parcours professionnel. Cependant, soyez concis. N’en retracez pas l’entièreté. Abordez les points susceptibles de l’intéresser et anticiper les différentes interrogations qu’il pourrait avoir quand à celui-ci.

2. Pourquoi ce poste précisément a-t’il retenu votre attention?

Le recruteur vise, par le biais de cette question, à connaître votre réel intérêt pour le poste proposé. En fonction de votre réponse, il pourra savoir s’il s’agit pour vous d’un emploi temporaire, faute de mieux, ou si vous désirez vraiment l’obtenir car répondant parfaitement à vos attentes. C’est également pour vous l’opportunité de faire savoir votre connaissance de l’entreprise. Mettez ces éléments en relation et démontrez votre motivation.

3. Pourquoi vous plutôt qu’un autre?

À vous de sortir des sentiers battus tout en restant humble. Faites valoir vos qualités et soulignez ce que vous pourriez apporter à l’entreprise.

4. Comment décririez-vous la couleur jaune à un aveugle?

Cette question ne vous sera pas forcément posée mais il est bon de savoir que certains chefs d’entreprises ou autres agences de recrutement glissent l’une ou l’autre question farfelue afin d’évaluer votre imagination si le job pour lequel vous postulez en nécessite ou encore votre résistance au stresse face à une question inattendue et la capacité à y faire face.

5. Avez-vous des questions?

Il est probable que l’interview se clôture de la sorte. C’est pour vous l’occasion de montrer votre soif d’apprendre, votre curiosité quant à votre possible nouveau travail. Attention toutefois à ne pas trop vous épancher sur le salaire et sur les divers avantages auxquels vous pourriez prétendre sous peine de donner l’impression à votre interlocuteur que c’est là votre seule préoccupation.

Veillez également à vous préparer à citer un défaut ou une qualité qui vous caractérise, à vous projeter dans 5 ans, ou toute autre question que vous jugerez pertinente.

 

Show Buttons
Hide Buttons