Taux d'endettement

Budget : quel est le taux d’endettement idéal ?

Le taux d’endettement mesure le niveau des charges de crédits sur les revenus, c’est un pourcentage qui permet d’évaluer la solvabilité d’un emprunteur et de tirer la sonnette d’alarme lorsqu’il devient trop important.

Taux d’endettement : le calcul

Chacun peut calculer son taux d’endettement, c’est relativement facile et rapide à réaliser, voici d’ailleurs la formule : MENSUALITE / REVENUS X 100. Exemple : un emprunteur a une mensualité de 500 €, il perçoit des revenus de 1750€, son taux d’endettement sera de (500 / 1750 X 100) 28,57%.

Idéalement, ce taux ne doit pas dépasser le seuil de 33%, c’est un niveau qui a été défini comme limite et au-delà duquel l’emprunteur va commencer à éprouver des difficultés financières. On pense toujours à la capacité de remboursement en se disant que l’on peut aller plus loin, cependant le moindre imprévu financier représente un véritable problème. Il faut donc se tenir à ne pas dépasser ce seuil et pour les emprunteurs n’ayant pu faire autrement, des solutions existent.

Maintenir son taux d’endettement

Un emprunteur ayant rencontré des difficultés peut récupérer un taux d’endettement acceptable, en dessous du seuil limite de 33%. Idéalement, le taux d’endettement de 30% représente une sûreté car il permet au ménage de réaliser ses projets tout en restant dans une zone de sécurité, avec la possibilité de surmonter une hausse des charges.

Cependant, personne n’est à l’abri d’un évènement qui peut remettre en cause la santé financière du foyer, le recours au regroupement de prêts permet justement de travailler sur le taux d’endettement. Le principe est relativement simple, les crédits sont réunis en un seul, ce qui permet d’allonger la durée de remboursement et de réduire le montant des mensualités, ainsi, le taux d’endettement peut repasser sous la barre des 30%, voir beaucoup moins suivant les profils.

Il s’agit cependant d’une opération de banque impliquant une étude de faisabilité et la mise en place d’une offre de contrat de crédit, sous réserve d’acceptation des partenaires bancaires.

Show Buttons
Hide Buttons