Sign in / Join
biere-alcool

Boire quelques verres de bières suffit à troubler la fertilité masculine

biere-alcoolLorsqu'on cherche un peu à s'informer sur la question de la fertilité masculine, on se retrouve vite confronté à des lectures et à des études qui disent tout et son contraire. Il convient donc d'essayer de faire le tri à travers tout ce qu'on lit afin de distinguer ce qui est sérieux et ce qui ne l'est pas. Parmi les études parues dernièrement, des scientifiques danois affirment qu'une consommation modérée d'alcool peut nuire à la fertilité de l'homme

On ne reviendra jamais là-dessus, une consommation régulière d'alcool peut nuire à la santé. Mais saviez-vous également qu'une consommation, même modérée, peut également nuire à votre fertilité ? Des scientifiques danois ont récemment  publié une étude au sein du British Medical Journal, étude au sein de laquelle ils mettent en évidence que boire de l'alcool (même quelques verres par semaine) peut avoir un impact négatif sur la qualité et la quantité des spermatozoïdes présents dans le sperme.

A lire en complément : Qu'attendez-vous pour organiser vos vacances ?

Des effets négatifs dès 5 verres !

Pour réaliser leur étude, les scientifiques danois ont analysé le sperme de 1.221 hommes âgés de 18 à 28 ans (les tests ont été effectués entre 2008 et 2012). Verdict : les hommes qui buvaient entre 5 et 40 verres d'alcool la semaine précédant le test voyaient le nombre de spermatozoïdes au sein de leur sperme se réduire en même temps que la qualité de ces derniers.

En d'autres mots, les chercheurs indiquent que l'alcool a un effet néfaste sur la fertilité masculine à partir de 5 verres par semaine ! Heureusement pour les hommes qui apprécient quelques verres de temps en temps, l'impact de l'alcool peut être annulé après trois mois puisque c'est le temps nécessaire pour produire des spermatozoïdes et les faire parvenir à maturité.

A découvrir également : Idées de bons plats mijotés au wok

Messieurs, vous voici donc prévenus : si vous essayez de concevoir un enfant, il sera nécessaire de diminuer votre consommation d'alcool de manière plus ou moins drastique !

Tagssanté