Bébé bilingue ? Why not !

Bébé bilingue ? Why not !

A l’époque à laquelle nous vivons, trouver un emploi s’apparente au parcours du combattant. En effet, il n’est pas rare de devoir justifier de 10 ans d’expérience tout en ayant gardé l’esprit d’un jeune premier en n’oubliant pas, bien entendu, de jongler parfaitement avec trois langues minimum. De plus en plus de jeunes parents, pour cette raison et bien d’autres encore, envisagent d’initier leurs enfants à une seconde langue et ce, dès leur plus jeune âge. Bonne, mauvaise chose ? À partir de quand ? Faisons le point.

Bébé bilingue ? Why not !

A lire en complément : Comment faire une rencontre sérieuse dans les hauts de seine ?

Que ce soit pour la raison évoquée ci-dessus, par volonté d’ouvrir l’esprit de bébé à la diversité culturelle ou pour éviter de devoir recourir constamment à une entreprise de traduction, de plus en plus de parents décident d’opter pour l’enseignement d’une seconde langue à leur enfant. Est-ce une bonne idée ? Oui, mais…

Un travail utile mais difficile

Commençons par balayer d’un revers de la main une légende plutôt tenace : non, apprendre une autre langue que sa langue maternelle à son enfant n’est pas contre-productif. Des études ont d’ailleurs prouvé que cet apprentissage en parallèle permettait d’avoir de meilleures habilités de communication et d’être davantage préparé à l’école. Cependant, apprendre une nouvelle langue, que ce soit à 3 ou à 30 ans n’est pas chose aisée ! Cela nécessite du travail, de la rigueur, du temps et de la pratique. Les détracteurs de ce type d’apprentissage avancent régulièrement qu’à trop se disperser de la sorte, l’enfant engendre un retard quant à sa langue d’origine. Il est vrai que vous n’êtes pas à l’abri de voir se glisser un mot d’anglais dans une phrase en français lorsque l’enfant ne trouve pas sa correspondance. Pas de quoi paniquer pour autant. Le tout est de se montrer pédagogue et de lui expliquer de ne pas se retrancher vers la facilité. Un bon suivi devrait éviter tout problème du genre.

A découvrir également : L’Horoscope de l’été 2018 !

À partir de quel âge ?

C’est une question qui revient fréquemment. Si diverses études disent qu’il est préférable de s’atteler à la tâche avant 7 ans, un apprentissage avant l’âge de 5 ans permettrait d’éviter à l’enfant de développer un accent en fonction de sa langue maternelle. Il n’y a pas de règle universelle, un enfant n’étant pas l’autre, c’est à voir au cas par cas. Cependant, sans volonté de l’enfant, vous n’irez nulle part. Rien ne sert de l’obliger. Passer par l’intermédiaire du jeu peut parfois résoudre les blocages.

Show Buttons
Hide Buttons