Baisse des cotisations pour l’emploi à domicile

De nos jours, de plus en plus de particuliers embauchent des travailleurs sans les déclarer. Face à cette situation, les députés ont voté un nouveau projet de loi pour réduire les cotisations sociales des employés à domicile. Avec cette baisse, le gouvernement espère augmenter la régularisation des employés non déclarés.

Loi nouvellement mise en vigueur

emploi à domicileAppliquée depuis le 1er décembre 2015, cette loi a permis un passage des cotisations pour l’emploi à domicile de 0.75 euro à 2 euros par heure de travail. Chaque foyer a en moyenne une personne qui travaille à son compte. Souvent, ces personnes travaillent comme femme de ménage, jardinier, nounou, etc. Cette réduction est tout autant bénéfique pour l’État et les employeurs. Si auparavant, une heure de travail au SMIC coûtait 14.20 euros pour l’employeur, actuellement, il n’est plus que 13 euros.

Les emplois touchés par cette baisse

Les fonctions touchées par cette réduction de cotisation sont toutes les activités d’aide à la personne. Il s’agit entre autres du babysitting, du nettoyage et entretien des domiciles, des aides-soignants assistant les personnes malades à domicile, des auxiliaires de vie, des accompagnateurs des personnes âgées ou handicapées, etc. Ces métiers d’accompagnement à domicile sont toujours très recherchés, mais la cotisation a fait reculer un bon nombre d’employeurs, d’où cette rectification de loi pour favoriser la relation entre employeurs et employés.

Un bon départ pour les créations d’emploi

De peur de débourser une somme titanesque, les employeurs préfèrent de loin faire travailler leurs subordonnés à l’insu de l’état et pourtant, sur le plan juridique ceci est totalement illégal. Cette loi est donc une forme de remède pour réduire, voire éliminer le travail au noir en France. Les employés dans les sociétés de services, comme par exemple les femmes de ménage à domicile pourront enfin jouir d’un statut social légal aux yeux de la loi. De nouveaux emplois pourront également voir le jour, ce qui est fort encourageant par rapport à la pénurie d’emploi.

Un coup de boost fiscal

Si auparavant, seuls les employés de garde d’enfant entre 6 à 13 ans bénéficiaient d’une petite légère réduction, actuellement, elle touche tous les emplois à domicile sans exception. Cet allègement de cotisation fait sans aucun doute le bonheur des employeurs à domicile, car il permet de constater une réduction de 7 à 8% des dépenses mensuelles. Sur le plan fiscal, on peut constater un gain de 63 centimes à chaque heure de travail, de quoi faire le bonheur des employeurs qui ont du mal à boucler leurs fins du mois.

Show Buttons
Hide Buttons