assurance professionnelle

Assurance professionnelle : Le micro-entrepreneur est-il un macro-responsable ?

Dans l’hexagone, vous êtes environ 1776 nouveaux autoentrepreneurs à débarquer chaque mois, une moyenne de création mensuelle brute selon l’insee , de pas moins de 8881 micro-entrepreneurs tous secteurs d’activité confondus depuis le début de l’année. Un stimulus sans doute pour le tissu économique local y compris pour les compagnies d’assurance professionnelle parisiennes. Rappelons que le taux des investissements des acteurs d’assurance est de 55% soit près de 1 000 milliards € injecté essentiellement dans l’actif des PME françaises selon le bilan de la FFSA dressé lors d’une conférence de presse tenue il y a environ un. Force est de constater qu’un bons nombres d’entrepreneurs en l’occurrence ceux qui s’activent dans le métier du bâtiment avoir du mal à trouver une assurance surtout quand ils ont pas d’expérience ou après une résiliation contraignante par leur compagnie d’assurance.

Mais malgré les efforts amorcés par les assureurs afin d’apporter un support assurantiel d’accompagnement, protéger son business ne semble pas préoccuper de la plupart de tous ces nouveaux arrivants. Portant un micro entrepreneur n’est point un micro-responsable ! bien au contraire entamer une activité professionnelle sans avoir souscrit une police d’assurance spécifique est en revanche macro-irresponsable car exerçant en votre nom propre cela peut engendrer des conséquences négatives pour votre business ! Si vous êtes un autoentrepreneur surtout ne prenez pas le risque d’assumer tout seul des retombés dont vous ne mesurez pas nécessairement la portée. Les temps sont relativement à la crise et une maladresse peut vous coûter chère surtout dans un contexte parisienne tout aussi exigeant.

Le micro-entrepreneur est-il obligé de s’assurer ?

Plafonnée certes en terme de chiffre d’affaire, à l’entrée, il est vrai que cette forme particulière d’entreprise, n’est pas obligée de souscrire une assurance pour avoir ce statut de micro-entreprise. Mais en réalité si vous souhaitez inscrire votre activité artisanale, commerciale ou libérale dans la pérennité vous devez comme les autres types d’entreprises vous prémunir en répondant à des exigences assurantielles sectorielles bien précises. Et oui cela dépend de votre activité principale et des risques encourus. Faisons un rapide aperçu sur les principales solutions professionnelles proposées.

Qu’en est -il de la responsabilité civile entreprise ?

Avec environ 150 € / ans, ce type de garantie vous aide à vous prémunir contre des conséquences pécuniaires résultantes d’un dommage occasionné à un tiers avec lequel vous êtes engagé contractuellement ou pas (sinon on parle de RC délictuelle). Qu’il s’agit d’un préjudice matériel, immatériel ou corporel, la RC entreprise rentre en jeu avec parfois une franchise ou une limitation annuellement au niveau des sinistres à négocier naturellement avec votre assureur. On distingue trois types RCE :

  • La RC Exploitation : elle englobe les dommages causé à un tiers, les dégâts liés à la sous-traitance et ceux causés aux collaborateurs ou aux personnels
  • La RC Après livraison ou après travaux : elle concerne tout dommage lié à un produit ou une prestation après avoir été livrée ( ex : pièce détachée défectueuse )
  • La RC dite spécifique : elle répare un dommage bien précis lié aux locaux, aux biens ou encore à l’environnement etc. (selon activité)

L’assurance multirisque professionnelle

Certainement la plus complète, cette assurance professionnelle regroupe tout d’un panel de garanties car il prévoit un maximum de protection contre une multitude de risque divers encourus, qu’il convient de paramétrer avec une professionnelle des assurances. Exemple : Le vol de vos bien, une incendie de votre local, une baisse d’actif financier, une perte l‘exploitation inattendue et en cas de litige ou contentieux ou tous autre aléas susceptible d’entraver le cours normal de votre activité. La prime moyenne pour cette assurance est de 450€/an.

L’assurance perte d’exploitation

L’objectif de ce type de couverture étant d’apporter un levier financier important pour assurer le bon déroulement de vos activités sans accuser une baisse en termes de performance ou d’actif ou même de suspendre votre exploitation surtout après avoir eu un sinistre suffisamment conséquent engendrant des grandes dépenses. Cette garantie prévoit le versement d’une indemnité compensatoire qui peut être forfaitaire ou le remboursement de vos dépenses avec une prime avoisinant les 350 €/an.

La protection juridique professionnelle

Cette garantie permet de faire prévaloir vos acquits & droits en cas de litige avec un client, un collaborateur ou un fournisseur. Cette garantie apporte des prestations liées aux conseils, à la défense de vos intérêts et la prise en charge des frais engagés dans des procédures juridiques. Il peut être incluse soit dans la RC pro ou souscrite en complément à la RCE

Comment souscrire une assurance  ?

La détermination de vos besoins et des éventuels risque encourus lors de l’exercice de votre activité doit impérativement faire l’objet d’un audit par un expert en assurance et ce de manière personnalisé afin d’avoir plus de fiabilité et de sécurité et surtout d’optimiser les dépenses assurantielles. Un plombier n’est pas un conseiller en marketing ou un fleuriste encore moins un garagiste. Chacun dispose de ses propres enjeux & contraintes et donc de ces propre besoins et moyens.

Ils existent cependant toute une variété de garanties modulables pour les professionnels, l’assurance auto pour votre flotte, la complémentaire santé entreprise ou encore l’assurance chômage ou d’homme clé. Bref, il vous incombe de comparer et bien s’informer avant de souscrire à ces produits en faisant appel aux services d’un assureur conseil professionnel.

À noter que pour les artisans qui n’ont pas d’expérience, suffisamment d’antécédents ou ayant simplement eu un contrat d’assurance auto résilié pour non-paiement de prime suite à un problème de trésorerie, sinistre, redressement ou liquidation judiciaire, peuvent prétendre à une nouvel assurance sans beaucoup de contraintes . En tout cas il n’est jamais trop tard ou inenvisageable que de se réassurer à nouveau. Des courtiers spécialisés comme SOS Résilié , proposent des inclinaisons comparatives et surtout à des tarifs préférentiels & compétitifs.

Show Buttons
Hide Buttons