Air France a supprimé plus de 100 emplois à Marseille depuis le début de l’année

L’Europe traverse une crise sans précédent et la plupart des grandes compagnies des pays européens sont en phase de grande restructuration en vue d’atteindre une meilleure compétitivité et surtout pour faire face à la concurrence des autres pays. En ce sens, la compagnie Air France est dans une des périodes les plus sombres de son histoire. En réalité, après avoir supprimé 800 postes entre 2012 et 2014, la compagnie s’est rapidement engagée dans une autre programmation pour couper exactement 2900 postes d’ici l’année 2017 avec 1000 postes qui seraient libérées sous forme de départs volontaires. Cette suppression de postes ne s’est pas faite sans encablures et déjà l’aéroport de Marseille a subi une suppression de plus de 100 postes depuis le début de l’année.

Air France veut revenir au vert

En effet, la compagnie Air France est en plein dans le contexte de la détérioration de la conjoncture. De plus, avec une concurrence de plus en plus intense et astringente, la compagnie s’est retrouvée dans une baisse considérable de sa recette unitaire pour la première fois depuis l’avènement de la cerise de 2008. Cette chute du prix des billets qui ne touche pas seulement cette compagnie aérienne a quand même sonné l’alerte chez Air France qui prévoit une grande restructuration pour arriver à une amélioration de sa recette unitaire et atteindre approximativement un résultat d’exploitation positif de 250 millions d’euros en 2015 pour parvenir à dégager en tout 700 millions en 2017. Cela ne se fait pas sans conséquence, car pour y arriver des mesures de suppression de 2900 postes, la réduction de la flotte de 14 avions et la réduction de 10 % des lignes d’ici à 2017.

Marseille, l’escale la plus touchée

Ces mesures prises par la direction générale qui juge d’ailleurs impossible de revenir en arrière ont touché majoritairement l’escale de Marseille qui se voit ainsi perdre 111 postes après la région parisienne qui subit la suppression de 148 postes. De ce fait, selon la compagnie cette suppression de poste entrainera des économies de 14 millions sur 34 millions de masses salariales. Toutefois, ces mesures jugées abusives n’ont pas pu freiner la colère du corps social qui s’est d’ailleurs muni d’un avocat droit du travail à Marseille, mais aussi une incompréhension de la part des salariés. Une chose est sûre, cet épisode que traverse la compagnie Air France est loin de se terminer.

Show Buttons
Hide Buttons