Sign in / Join

2016 : L'année de l'apprentissage ?

Lundi 18 janvier 2016, François Hollande était devant le Conseil économique, social et environnemental pour annoncer des mesures en faveur de l'emploi. Parmi celles ci, le chef de l'État a déclaré vouloir favoriser la formation et l'apprentissage en qualifiant ce mode d'enseignement de « filière de réussite. »

Coaching

Faciliter l'apprentissage, ou la « filière de réussite »

Les offres en matière d'apprentissage vont être amenées à s'élargir et il sera désormais possible d'entrer dans ces formations tout au long de l'année, au lieu d'une rentrée unique en septembre. L'État mise fort sur cette méthode d'enseignement en alternance puisqu'il s'engage à créer 1000 postes dédiés d'ici à mi 2017.

A lire en complément : Location de matériels de manutention : quels sont les avantages ?

Les Centres de Formation d'Apprentis occuperont donc une place plus importante dans le système éducatif et certains seront jumelés à des Lycées Professionnels. D'un point de vue logistique, le gouvernement promet également de faciliter les systèmes de transport et de logement pour tous les apprentis. Certains centres avaient d'ailleurs déjà commencé à s'organiser en regroupant leurs forces comme ce CFA dans la région PACA constitué de pas moins de 9 établissements pédagogiques.

Two business people shaking hands

A découvrir également : Modélisation 3D de tuyauterie, structures, équipements et conduits avec CADWorx Plant Professional

Les employeurs encouragés à former des apprentis en alternance

Côté employeur, des allègements de charges patronales seront accordés dès septembre 2016 à ceux qui embauchent des apprentis mineurs. Grâce à cet abandon des charges sur les apprentis, les très petites entreprises devraient économiser 4.400 € en moyenne et le salaire de l'employé en apprentissage sera tout de même intégralement pris en charge par l'État. Rappelons que cette mesure vient en renfort de celle prise en septembre 2015 selon laquelle toute entreprise recrutant un apprenti recevrait une prime de 1.000 €

François Hollande montre donc encore un peu plus sa détermination à tenir la promesse de 500.000 apprentis embauchés d'ici mai 2017. Pas de doute, 2016 s'annonce donc d'ores et déjà comme l'année de l'apprentissage.

C'est une excellente nouvelle pour cette méthode éducative qui a su imposer sa marque : la professionnalisation rapide de l'apprenti en alternant théorie et pratique à la fois à l'école et dans des entreprises. Les statistiques montrent d'ailleurs que 80 % des apprentis trouvent un emploi dans la continuité de leur contrat.