Enfant: exercice physique et autonomie vont de paire

0

Non, nos enfants ne sont pas en sucre. Oui, il est préférable de les laisser, dans la mesure du raisonnable, tomber pour mieux se relever. Non, ce ne sont pas de petites poupées fragiles que le vent suffit à ébranler. Un enfant, par définition, est en phase d’apprentissage. Ce dernier a donc besoin de pouvoir appréhender la vie de manière autonome. Se tromper, faire marche arrière et apprendre de ses erreurs est, à cet âge là, important, voire crucial. L’acquisition de cette autonomie passe, entre autres, par le sport. Explications. 

Sport et santé

Un enfant se doit d’avoir un mode de vie sain. Et qui dit mode de vie sain dit vie active et donc sport. En plus de lutter contre l’obésité, la pratique d’un sport favorise la croissance, permet le développement des muscles, participe au renforcement des os, tout en aidant à l’habileté motrice et à la coordination.

Trois heures d’activité physique quotidiennes sont recommandées pour les enfants de 2 à 5 ans. La piscine constitue un bon exemple. Néanmoins, un simple détour par une aire de jeu peut également suffire. Votre petite tête blonde pourra se défouler sur les différents engins à sa disposition (toboggans, balançoires, tyroliennes, parcours d’équilibre, carrousels, etc.).

Estime de soi

Le sport participe également au développement de l’estime de soi. Lorsqu’un enfant parvient à franchir un obstacle infranchissable ou rempli un défi en apparence trop complexe, se développe alors en lui un sentiment de confiance qui, à terme, participe au développement de son estime personnelle.

Un enfant bien dans sa peau doit obligatoirement en passer par-là. Veillez donc à ne pas trop jouer la carte du parent surprotecteur… du moins en apparence ;-). Ne stoppez donc pas votre enfant à la moindre difficulté, ne le couvez pas: encouragez-le. Il est certain qu’il en ressortira grandit! Et vous aussi.

Share.

About Author

Comments are closed.

Powered by themekiller.com