Demander une contre expertise médicale peut s’avérer nécessaire

0

La réglementation en matière de travail est plutôt bien faite à l’heure actuelle et surtout en ce qui concerne le salarié, en effet lorsque ce dernier se sent dans l’incapacité de réaliser son travail, il peut se mettre en arrêt de travail afin de retrouver la forme et percevra par la même occasion une indemnité. Cette indemnité journalière correspond à la moitié de ce que perçoit un salarié par jour et les trois premiers jours de l’arrêt ne sont pas payés.

De nombreux salariés en arrêt apprécient pleinement cette pause

Certes, d’un côté il y a des salariés qui ont dû s’arrêter pour cause de blessures, parce qu’ils sont atteints momentanément d’une maladie ou il peut aussi s’agir d’un problème psychique tel que le Burn Out, un mal que l’on rencontre de plus en plus fréquemment et qui était largement sous estimé. Dans de nombreux cas, l’arrêt maladie est totalement justifié et aidera les personnes qui en disposent à reprendre des forces pour ré-attaquer le travail et même pour la vie de tous les jours, à côté de cela il existe aussi des arrêts qui ne le sont pas vraiment et qui sont en quelque sorte maquillés et c’est pour ces raisons et face au nombre croissant que l’on relève que des entreprises ont recours au contrôle arrêt maladie.

Faire contrôler un salarié en arrêt maladie

Pour de multiples raisons, un employeur peut juger bon de faire contrôler un salarié en arrêt maladie et bien sûr la première étant pour raison économique car un salarié en moins peut avoir des répercutions considérables sur le chiffre d’affaires d’une entreprise. Si l’employeur est gêné par l’absentéisme au travail de son salarié, ce n’est pas pour rien, il peut d’ailleurs dans le cas d’arrêts maladies de longues durées se poser la question de la date de retour de la personne arrêtée ce qui est tout à fait légitime. Concrètement, le chef d’entreprise peut prendre la décision du contrôle arrêt maladie en contactant un medecin controleur arret maladie, qui va prendre connaissance du dossier donc du mal dont souffre la personne en arrêt maladie et passera à son domicile à des heures bien précises où la personne doit être présente. Une fois que l’expert médical aura fait la visite et donc la contre expertise médicale, il sera en mesure de donner un avis et avertira l’employeur de ce qu’il a constaté, si l’arrêt maladie a été prononcé à juste titre ou s’il y a eu fraude et dans ce cas le chef d’entreprise pourra être en mesure de se séparer de son salarié.

Share.

About Author

Comments are closed.

Powered by themekiller.com