Comment bien choisir son école d’ostéopathie ?

0

En France, on trouve de nombreuses écoles d’ostéopathie. Toutefois, le diplôme qu’elles délivrent en fin de parcours n’a pas toujours le même poids dans le vie active. Alors, quels sont les critères permettant de sélectionner au mieux sa future école d’ostéopathie ?

Les critères de choix

Au cours des 6 dernières années, le nombre d’ostéopathes formés en France a connu une croissance de 240%. Certes, les débouchés sont aujourd’hui nettement plus nombreux qu’en 2010, mais leur nombre reste toutefois inférieur à celui d’étudiants formés. Face à un employeur, il est donc essentiel d’avoir un diplôme d’une école reconnue.

Agrément ministériel

Pour qu’une école d’ostéopathie puisse délivrer un diplôme ayant un valeur sur le marché de l’emploi, celle-ci doit avoir obtenu l’agrément de la part du ministère de la Santé. La plupart remplissent cette condition, mais certaines uniquement à titre provisoire. Ainsi, à la rentrée scolaire précédente, vingt-trois établissements étaient agréés, ainsi que cinq, mais à titre provisoire.

Des agréments qui sont accordés pour une durée de cinq ans et qui doivent obligatoirement être renouvelés au-delà de cette période.

Publication enquête d’insertion professionnelle

Depuis 2015, obligation est faite aux écoles d’ostéopathie de publier les enquêtes d’insertion professionnelle de leurs diplômés. Cette publication permet de mieux cerner les débouchés possibles pour les futurs étudiants et leurs rémunérations. Ainsi grâce à la synthèse de ces données, il est possible pour les femmes et hommes en formation d’avoir une idée de la rémunération qu’il peuvent espérer une fois leur diplôme en poche, mais également de trouver les régions les plus dynamiques en terme d’embauche.

Selon un magazine pour étudiants, 16 de 31 établissements concernés pas cette obligation légale ne s’y seraient pas pliés. Pourtant, c’est l’un des points clefs permettant l’obtention de l’agrément ministériel. De fait, le respect de cette obligation démontre le sérieux de l’établissement.

Enregistrement au RNCP

Dernier critère de sélection, le fait qu’une école soit enregistrée au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Toutefois, il existe une controverse car un tel enregistrement est montré comme un gage de qualité pour les uns, un argument purement commercial pour les autres.

Pour les premiers, les 14 écoles qui se sont enregistrées offriraient un enseignement plus pointu, et seraient donc à privilégier par les personnes désireuses de se former à un tel métier. Pour les autres, les établissements non enregistrés ne dispensent pas de formation au rabais, bien au contraire. La valeur du diplôme serait donc en théorie la même dans les deux cas. Reste effectivement que l’année de scolarité peut être facturée jusqu’à 10 000 euros, et que donc, il vaut mieux pour ces établissements, se mettre en valeur pour faire le plein.

Share.

About Author

Comments are closed.

Powered by themekiller.com